Connexion
/ Inscription
Mon espace

Des milliers de bactéries sur les billets de banque européens

ABONNÉS

MasterCard a réalisé une nouvelle étude sur le marché hexagonal : les résultats recueillis montrent que les Français sont convaincus que les espèces sont usagées, sales et truffées de bactéries. 50% d’entre eux croient que les billets de banque et les pièces de monnaie sont les objets les moins hygiéniques qu’ils puissent toucher, bien loin devant les mains courantes des escaliers roulants.

Des recherches indépendantes menées par des scientifiques de l’Université d’Oxford révèlent que les billets de banque en Europe contiennent en moyenne plus de 26.000 genres de bactéries, et que les billets les plus propres et les plus neufs en contiennent 2.400.

Ian Thompson, professeur en ingénierie à l’Université d’Oxford, a déclaré : « Les doutes des Français sur l’argent liquide et son manque d’hygiène sont fondés. Les euros que nous avons testés servaient de refuge à 26.000 bactéries environ, lesquelles, pour un certain nombre d’agents pathogènes, suffisent à servir de vecteurs d’infection. Des recherches antérieures réalisées sur des billets de banque ont révélé une contamination par des agents pathogènes potentiellement dangereux tels que les bactéries du genre klebsiellaet enterobacter, susceptibles de provoquer des maladies chez l’homme. Les souches de ces bactéries, qui développent une résistance accrue au traitement antibiotique, sont une menace, un point que Dame Sally Davies, chef de service médical en Angleterre, a déjà soulevé. Étant donné que les billets de banque circulent d’un individu à un autre très fréquemment, il y a tout intérêt à élargir les recherches sur la prolifération des souches résistantes liée à la circulation des billets de banque dans le monde. »

Les Françaisne sont pas les seuls à considérer qu’il existe un manque d’hygiène lié à l’argent liquide. Dans l’ensemble des 15 pays européens concernés par cette étude, les espèces sont les objets les moins hygiéniques, loin devant les mains courantes des escaliers roulants, les touches des terminaux de paiement et les livres de bibliothèques. En Europe, la moyenne des personnes considérant le manque d’hygiène lié à l’argent liquide est de 57%. En France, la part des personnes interrogées considérant que les pièces et les billets sont les objets les moins hygiéniques est significativement plus élevée dans les sous-groupes suivants : les personnes de 55-64 ans (60%), vivant dans les régions de l’ouest (58%), ainsi que dans les foyers de 2 membres (55%).

Gaetano Carboni,Global Products & Solutions lead at MasterCard Europe, a ajouté : « 83% des Européens croient que les espèces contiennent énormément de bactéries. Il s’agit d’une opinion répandue qui s’applique à d’autres objets du quotidien, toutefois les espèces sont de loin les objets les plus sales. Pour un nombre significatif de personnes, il est intéressant de constater qu’une majorité d’Européens préfèrent le paiement par carte et trouvent cette solution de paiement plus pratique et plus simple. À présent, il est tout à fait juste d’affirmer que la majorité des Européens trouvent également le paiement par carte plus hygiénique. »

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...