Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les marchés obligataires pourraient se montrer résistants alors que les afflux de capitaux alimentent les marchés actions.

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Commentaire de Martin Moeller, responsable de la gestion de portefeuille actions Monde pour L'Union Bancaire Privée.

Le vent a tourné en faveur des actions : les difficultés liées au « risque européen » ne sont plus qu’un mauvais souvenir, la BCE ayant fait part de son fort engagement envers la monnaie unique, les pays membres de l’UE ainsi que les marchés des capitaux. En 2012, et pour la première fois depuis de nombreuses années, la volatilité n’a pas connu de pics vertigineux, d’où le regain de confiance des investisseurs à l’égard du marché actions. L’année s’est également caractérisée par une forte expansion des multiples de valorisation après une longue période de compression.

La prime de risque des actions, dont les niveaux restent élevés, pourrait diminuer encore, dans un contexte marqué à la fois par des banques centrales prêtes à intervenir, une croissance économique modeste et une faible volatilité.

La simple annonce par les banques centrales de l’arrêt des mesures non conventionnelles actuellement en place pourrait suffire à entraîner une forte rotation en faveur des actions. Le mouvement pourrait s’accélérer si les banques centrales venaient à resserrer leurs politiques, en particulier en supprimant les programmes d’achat d’obligations sur le marché et en choisissant de ne pas réinvestir les paiements de coupons.
« Si les banques centrales, désormais plus confiantes s’agissant de la croissance économique et des risques globaux, décidaient d’opérer ce changement de politique, les marchés actions devraient enregistrer une nette accélération. D’un autre côté, les marchés obligataires pourraient faire preuve de résistance pendant un certain temps encore, mais devraient être affectés par les mesures mises en œuvre ultérieurement », souligneMartin Moeller.

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...