Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Résultats] Virbac : CA 2012 à 695,2 M€, en hausse de 11,6%

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Augmentation de +11,6% du chiffre d’affaires en 2012. Cette performance est due avant tout à la croissance organique, qui a atteint +8,2% et a été tirée par les deux segments : celui des animaux de compagnie (+10,4%) grâce en particulier au lancement de CaniLeish - vaccin contre la leishmaniose canine - en Europe et à la progression des gammes Virbac aux Etats Unis ; celui des animaux d’élevage (+5,1%) grâce au développement continu des pays émergents. La croissance du chiffre d’affaires a également été accentuée par deux facteurs : un impact de change significatif d’environ 2,7% et l’intégration des acquisitions réalisées - Stockguard en Nouvelle Zélande en juillet et Centrovet au Chili en décembre -, qui a représenté globalement 8,6 millions d’Euros.

 

Forte hausse des résultats consolidés. Le résultat opérationnel courant et le résultat net du Groupe sont également en forte augmentation, +14,4% et +15,8% respectivement. Cette évolution très positive provient d’une part d’une amélioration de la marge brute, qui bénéficie d’une répartition favorable entre activités et pays à plus forte marge (animaux de compagnie ; Etats-Unis). D’autre part grâce à un bon contrôle des coûts, l’ensemble des dépenses opérationnelles a augmenté à un rythme moindre que le chiffre d’affaires, à l’exception des frais de R&D. La hausse des investissements commerciaux s’est poursuivie de façon sélective dans certains pays, en particulier aux Etats-Unis et au Brésil.

Conformément à ce qu’il avait annoncé, le Groupe a continué de renforcer les moyens, humains et financiers, alloués à l’innovation. Ceci s’est traduit par une nouvelle augmentation des dépenses de Recherche et Développement, en hausse de plus de 22% en 2012, soit 0,6 point en pourcentage du chiffre d’affaires, après une hausse de 15% et 0,3 point en 2011.

Cet investissement pour la compétitivité à long terme a pu être absorbé par l’amélioration significative de la rentabilité hors R&D. Le résultat opérationnel courant est ainsi en hausse de +14,4% et atteint 14,1% du chiffre d’affaires, soit une amélioration de 0,3 point par rapport à 2011. La contribution de Stockguard et de Centrovet, qui s’est montée à 2,7 millions d’Euros, est en ligne avec les objectifs.

Après charge d’intérêts et impôts, le résultat net – part du Groupe ressort à 66,6 millions d’Euros, en hausse de +15,8% par rapport à 2011.

 

Génération de trésorerie importante et structure financière saine. Cette bonne performance économique a généré une progression substantielle de la marge brute d’autofinancement. Ceci, parallèlement à un bon contrôle du besoin en fonds de roulement, a entraîné une augmentation de la génération de trésorerie et une réduction d’environ 40 millions d’Euros de l’endettement du Groupe hors acquisitions. Les règlements d’acquisitions - essentiellement Stockguard et Centrovet - se sont élevés à 92 millions d’Euros. Globalement l’endettement du Groupe a donc augmenté modérément et Virbac conserve une structure financière très saine, avec un niveau d’endettement net assez faible, 39% des capitaux propres.

Perspectives 2013

L’année 2013 sera une année de consolidation des produits récents dans le domaine des animaux de compagnie et de croissance soutenue dans les marchés émergents en animaux d’élevage. Ceci devrait se traduire par une croissance organique de 5 à 7% ; le Groupe bénéficiera par ailleurs de l’intégration en année pleine des acquisitions récentes, principalement celle de Centrovet qui n’a été prise en compte que sur un mois en 2012. Au total le chiffre d’affaires devrait donc, aux parités de change actuelles, approcher 800 millions d’Euros en 2013 et le Groupe ambitionne une nouvelle amélioration de 0,5 point de la rentabilité opérationnelle. Le résultat net devrait lui aussi progresser, mais dans des proportions moindres compte tenu des intérêts minoritaires dans Centrovet et de la charge d’intérêts liée aux acquisitions.

Il sera proposé à la prochaine Assemblée Générale des actionnaires la distribution d’un dividende de 1,90 euro par action payable le 26 juin 2013, contre 1,75 euro l’an dernier.

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Nominations professionnels du droit

Bernard Cendrier, Senior Advisor opérationnel chez Deloitte Corporate Finance Il apporte à l'équipe animée par Charles Bédier son expertise et sa connaissance, notamment des secteurs de la chimie, du facility management et de l'énergie. Fort d'une expérience de plus de 30 ans, Bernard Cendrier a occupé différentes fonctions de direction chez Gaz de France, Estampille SA, Engie, Desk Finance M&A et Rhodia. En 2008, après la reprise de Rhodia par Solvay, il devient Directeur des Fusions &...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Affacturage : Factofrance accompagne ses clients aux Etats-Unis

Complémentaire à un contrat d'affacturage français ou Paneuropéen, cette offre proposée par Factofrance, acteur dans le secteur de l'affacturage en France, permet aux entreprises éligibles de financer le développement de leurs filiales américaines Les Etats-Unis est un pays d'implantation privilégié des entreprises françaises, où ces dernières réalisent 16% de leur chiffre d'affaires, soit 203 Mds€. Viennent ensuite l'Allemagne avec 117 Mds€ et le Royaume-Uni avec 108 Mds€. Les Etats-Unis...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Bpifrance signe une convention pour accompagner les entreprises à impact social

Christophe Itier, Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire et à l'innovation sociale, a signé avec Bpifrance une convention de partenariat d'une durée de 3 ans visant à renforcer leur coordination pour accompagner le développement et la croissance des entreprises à impact social. Représentant plus de 200 000 entreprises, 2,3 millions de salariés et près de 10% du PIB en France, ce secteur constitue un levier majeur pour répondre de façon concrète aux défis sociétaux d'aujourd'hui et...