Connexion
/ Inscription
Mon espace
Questions de gestion
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Questions de Gestion] Le plan d’action de l’UE pour la finance durable, un défi de taille

Extrait de l’analyse NN Investment Partners.

C’est un défi de taille qui attend les sociétés de gestion d’actifs et les conseillers financiers d’Europe au cours des quatre prochains mois. Avant mars 2021, en vertu de la nouvelle législation résultant du Plan d’action de l’UE pour une économie plus verte, les sociétés de gestion d’actifs devront établir une classification de tous leurs produits d'investissement selon leur degré de durabilité.

Ce plan d’action, dont la mise en œuvre nécessitera des amendements à la législation existante, notamment MiFID II, BMR et les directives GFIA et OPCVM, inclut 3 volets législatifs :  

- Le premier est le Règlement sur la publication d'informations en matière de durabilité (SFDR) qui vise à accroître la transparence des acteurs du marché en ce qui concerne l’intégration des risques et des opportunités liés à la durabilité et de favoriser le long terme dans leurs décisions et leurs recommandations d’investissement. Ils devront ainsi procéder à une classification de tous leurs fonds d’investissement selon trois degrés distincts de durabilité (gris, vert clair et vert foncé) et ajuster en conséquence leur documentation, leurs brochures marketing et leur reporting.

- Le deuxième est le Règlement Taxonomie de l’UE, qui fixe les critères déterminant si des activités économiques contribuent à des objectifs environnementaux. Actuellement, ce règlement se concentre principalement sur les questions environnementales, mais à terme, elle englobera également les facteurs sociaux et de gouvernance. 

- Enfin, la Directive Communication d'informations non financières (NFRD), qui régit de manière plus stricte et standardisée le mode de communication des informations non financières et des données ESG par les entreprises. Les sociétés de gestion d’actifs ne pourront plus se contenter d’affirmer que leurs fonds sont durables : elles devront le prouver et être en mesure de démontrer que tous leurs processus de décision d'investissement, de gestion des risques et de communication relatifs aux produits sont totalement en phase. 


Selon Adrie Heinsbroek, Directeur de l’Investissement responsable de NN Investment Partners :
« L’impact de cette nouvelle démarche sur les sociétés de gestion d’actifs est considérable. Pour NN IP, cela nécessitera une analyse complète de nos fonds et mandats afin d'établir leur classification. L’avantage est que ce type d'analyse n’est pas nouveau pour nous. Nous disposons déjà de notre propre classification des investissements responsables (avec intégration ESG, durables et d'impact) et nous publions déjà des chiffres vérifiés relatifs aux actifs sous gestion concernés. Nous avons également identifié le lien entre ESG et performance d'investissement depuis de nombreuses années. Nous ne partons pas de rien et nous pouvons utiliser nos propres critères de classification comme base pour aider à nous mettre en conformité plus vite avec les nouvelles exigences légales. Il s’agit de bien plus qu’une simple question de maintenance et de conformité. C’est une étape majeure sur la voie vers une Europe forte, tournée vers l’avenir et plus verte, et qui pourrait ensuite être une source d'inspiration pour le reste du monde. » 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation