Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Questions de Gestion] Deux gérants réagissent aux élections américaines

Toby Nangle, Global Head of Asset Allocation chez Columbia Threadneedle Investments
« Les votes étant toujours comptés, l'élection présidentielle est toujours en suspens, et elle pourrait le rester pendant quelques jours. Une confiance excessive autour de ce que signifie cette élection pour les marchés à moyen terme comporte un risque sérieux. Mais le décompte des voix dans les principales courses au Sénat est cohérent avec l'absence de contrôle global des démocrates, même dans le cas où Biden remporterait la présidence. Au moment où nous sommes, l'abolition de l'obstruction systématique, redoutée par les investisseurs en technologie méfiants face à la perspective d'un durcissement réglementaire, semble moins probable. La perspective d'un paquet budgétaire très substantiel qui stimulerait le PIB nominal - augmentant la demande de biens et de services, atténuant les craintes déflationnistes et poussant les rendements obligataires à la hausse - semble plus faible avec un Congrès divisé. Ainsi, les réactions initiales du marché qui ont vu les rendements obligataires chuter et les actions de croissance de qualité conservant leur leadership semblent raisonnables. 

Nicolas Janvier, Responsable marché actions américaines, EMOA chez Columbia Threadneedle Investments
« Traditionnellement, le lendemain d'une élection générale aux États-Unis, nous avons une idée relativement claire de qui seront les vainqueurs. Ce n’est pas le cas ce matin, car nous n’avons pas encore de résultats complets pour déterminer qui sera le président et le vice-président élus. Bien que ce ne soit pas idéal, ce n’est pas sans précédent et un pic potentiel de volatilité des marchés ne nous surprendrait pas pendant le décompte des voix. Cependant, les investisseurs devraient se rassurer sur le fait que les États-Unis disposent de soutiens constitutionnels qui traitent des résultats peu concluants. Il est important de noter qu'un processus établi est en place et que les Etats-Unis auront un président le jour de l'inauguration le 20 janvier 2021. L'histoire nous apprend également que les changements dans les administrations présidentielles conduisent rarement à des changements fondamentaux matériels dans l'économie américaine. Nous nous concentrons donc toujours sur les fondamentaux sous-jacents des sociétés dans lesquelles nous investissons. »

Lire la suite...


Articles en relation