Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Zoom produit : Lemanik European Dividend Preservation

Lemanik Asset Management, une société de gestion luxembourgeoise créée en 1993 s’invite sur le marché français avec des fonds innovants, le dernier en date étant le fonds Lemanik European Dividend Preservation.

Trois questions à Stéphane Lenique, country manager France, Belgique et Luxembourg pour Lemanik AM.

Quel est l’objectif du fonds Lemanik European Dividend Preservation ?

Ce fonds, précédemment intitulé Lemanik Italy, a aujourd’hui comme objectif la délivrance d’un rendement compris entre 3 % et 4 % pour un niveau de volatilité cible en dessous de 4 %. Il répond à une nouvelle stratégie, décorrélée des stratégies actions long only. Celle-ci consiste à identifier des titres délivrant des rendements élevés sur la durée tout en supprimant l’impact des fluctuations de marché. Il s’agit d’actions européennes – une trentaine – ce qui permet d’intégrer ce fonds dans les PEA.

Comment procédez- vous ?

Le gérant a recours à des produits dérivés pour couvrir le portefeuille. Ainsi, les investisseurs bénéficient des hauts niveaux de rendement des valeurs sélectionnées sans être exposés aux aléas du marché. La méthodologie retenue consiste à construire une stratégie sur 2 ou 3 piliers optionnels : la vente de calls, l'achat de puts et, selon le contexte de marché, la vente simultanée d'autres puts. Cette stratégie est mise en œuvre en tenant compte de la volatilité associée à chaque titre. Elle doit par ailleurs être parfaitement neutre au regard des performances, c’est-à-dire qu’elle n’induise ni coût ni rendement supplémentaire pour le portefeuille. Seuls les dividendes perçus doivent constituer la source de rendement du fonds.

Qui est le gérant en titre du fonds et comment a-t-il appréhendé la récente crise ?

Il s'agit d’Andrea Scauri qui possède plus de 20 ans d'expérience sur les marchés d’actions à la fois dans le secteur de la banque d'investissement et dans celui de la gestion d'actifs. Andrea figure parmi les analystes les plus primés de sa génération. Son expérience lui procure une vision claire sur de nombreux secteurs d’activité et particulièrement sur ceux de l'énergie, des biens d'équipement et des biens de consommation. Entre le 14 novembre 2019 (date du lancement de la stratégie) et le 30 septembre 2020, le portefeuille (mis en œuvre à travers un mandat dédié) a dégagé une performance brute de frais cumulée de 22,8 % qui peut être comparée au recul de près de 13,6 % de l'indice Euro Stoxx 50. Sur la même période, la volatilité de la stratégie s'est établie aux alentours de 10 % alors que celle de l'indice avoisinait 32 %. Le fonds est en cours de référencement sur les principaux contrats d’assurance vie ou plateformes bancaires ; il existe une part institutionnelle (LU 0367900833) et une part retail (LU 0090850685).

 

Lire la suite...


Articles en relation