Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Soprema publie son livre blanc RSE

Acteur mondial dans les domaines de l’étanchéité, l’isolation et la protection des bâtiments, le groupe Soprema détaille à travers son livre blanc RSE, sa stratégie pour contribuer à une société meilleure et un environnement plus durable.

Les conséquences de la crise sanitaire mondiale liée au Covid 19 sont encore incertaines mais face à cette situation exceptionnelle, l’ambition et l’engagement de Soprema de « mieux faire » pour construire un futur plus serein se trouvent renforcés. Le marché du bâtiment à un rôle clé à jouer tant d’un point de vue environnemental que sociétal.

À travers les 70 pages de ce livre, Soprema illustre cet engagement, sincère et motivé qui habite l’ensemble des équipes et repose sur 3 piliers clés l’humain d’abord, l’économie circulaire, construire demain - avec comme fil rouge, la satisfaction du client.


I - L’humain d’abord !

Soprema place l’humain au cœur de sa stratégie. Chaque collaborateur contribue à la performance collective, quels que soient sa situation géographique et son poste de travail : R&D, ingénierie, commercial, aux sièges sociaux, en Agence Travaux, etc.

En s’appuyant sur sa philosophie de groupe familial, Soprema accorde une grande importance à l’écoute de ses collaborateurs et prend à cœur de bien choisir ses talents et de les responsabiliser. L’objectif est de les faire évoluer dans une confiance mutuelle au service d’une performance globale profitable à tous, et en ligne avec les attentes du marché.

Motiver et inspirer les équipes
L’humain est une valeur clé du groupe Soprema, tout comme le besoin de cultiver l’écoute et l’ouverture d’esprit dans une dynamique de collaboration. Chacun est invité à mettre à profit son expérience, sa curiosité et son esprit d’initiative, pour faire avancer le groupe en quête d’amélioration continue. Soprema apporte une attention particulière à l’intégration de de ses collaborateurs au sein de ses nouvelles structures, et des visites sont organisées sur place ou au siège pour présenter et renforcer la culture du groupe.

Enfin, Soprema joue un rôle important du point de vue environnemental et sociétal : construire des bâtiments à la fois durables et responsables tout en étant robustes et confortables ! Cette mission, ambitieuse mais pleine de bon sens, est partagée au quotidien par tous les collaborateurs.

Des conditions de travail sans cesse optimiséesPour mieux travailler ensemble dans une plus grande efficacité et proximité, des initiatives viennent prendre en compte les considérations de chacun, au sein des structures du groupe.

Le groupe s’attache également à offrir à ses collaborateurs le meilleur cadre de travail, en mettant par exemple à la disposition des salariés une alimentation de qualité cuisinée par des chefs ou encore en aménageant les locaux pour un confort de travail optimal (lumière naturelle, mobilier adapté, lieux d’échanges, bornes de recharge pour voitures électriques, zones de repos pour les chauffeurs, etc.).

Niveau activité physique, Soprema garde la forme ! Le groupe favorise et encourage la pratique sportive pour développer l’esprit d’équipe, favoriser l’é change et la convivialité, et maintenir la bonne santé des collaborateurs. Course à pied, kayak, patin à glace, ou course d’orientation sont au programme des événements internes.

Soprema promeut également, sur tous ses sites Français et internationaux, une mobilité responsable pour limiter les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux déplacements domicile-travail. Plusieurs initiatives, comme « au boulot à vélo » ou « mon job, mon vélo », ont été développées pour encourager l’usage du vélo.

Faire grandir les compétences internes. Chez Soprema Entreprises par exemple, il n’y a pas un profil pour un poste. Les frontières sont souples, chacun a la possibilité́ de créer ou de faire évoluer sa mission selon ses compétences, ses envies et ses motivations. En favorisant l’autonomie, la prise d’initiative est encouragée, tout comme le développement des compétences et le dépassement personnel.

Protéger la santé des collaborateurs
Afin de réduire la fréquence et la gravité des accidents du travail, Soprema investit significativement chaque année, dans ses 73 sites industriels dans l’amélioration des équipements existants et de nouveaux outils. Ceux-ci permettent de diminuer au maximum la pénibilité, afin d’améliorer le bien-être et la sécurité des salariés sur les chantiers. Les opérations de maintenance sont paramétrées depuis des logiciels de GMAO, et des actions de sensibilisation et de formation sont développées dans les usines pour limiter les risques et montrer les bons comportements à adopter. Par ailleurs, pour limiter les charges lourdes et optimiser le confort des opérateurs, les sites Soprema s’automatisent : robots palettiseurs, outils d’aide à la manutention, tables pour faciliter le déplacement des charges, voire même exosquelettes (assistance physique).

La formation, dans l’ADN de Soprema
Le développement du groupe repose avant tout sur des savoir-faire. Pour renforcer les compétences des applicateurs, Soprema a donc ouvert dès 1976 des formations à ses solutions destinées à tous ses publics : salariés, clients (comme les architectes par exemple), apprentis et demandeurs d’emploi. Cette démarche volontariste a pour but de les faire monter en compétence pour répondre à la réalité́ du terrain et aux besoins du marché, tout en palliant les déficits de formation initiale. Cette politique de formation s’appuie sur un réseau international de 22 centres, dont 5 sont établis en France.

Soprema soutient les universités pour créer une dynamique autour des matériaux de construction
Le développement de la connaissance étant à la source de l’innovation, Soprema a noué des partenariats R&D avec plusieurs établissements depuis de nombreuses années. Ces collaborations se concentrent sur des projets de recherche originaux qui intéressent aussi bien le groupe que la communauté́ scientifique. Fin 2017, Soprema a créé un laboratoire de recherche commun avec l’Université de Strasbourg, baptisé Mutaxio, qui travaille à la mutation des produits issus du pétrole vers des matériaux biosourcé s pour construire des bâtiments durables. En plus d’accueillir des stagiaires sur ses sites partout dans le monde, Soprema a développé des actions de mécénat pour financer des programmes de formation et de recherche.

Le projet « Respect » en Belgique
Au sein de l’usine de Grobbendonk en Belgique un moment baptisé « déjeunons et parlons-nous » a été instauré pour améliorer l’environnement de travail et faciliter les discussions entre les différents départements et niveaux de management. Il en a résulté l’émergence de 3 demandes de changement concrètes émises par les collaborateurs sur les thématiques de communication, formation et reconnaissance. Cette démarche constitue la première brique du projet « Respect ».

 

II - L’économie circulaire, fer de lance de Soprema

Chez Soprema, l’économie circulaire est déjà une réalité, avec de plus en plus de matières premières issues de cette voie. Le tri et la revalorisation des déchets est un choix stratégique amorcé depuis les années 2000 essentiel pour continuer d’élaborer des solutions toujours plus respectueuses de l’environnement. Développer ce savoir-faire permet au groupe de proposer à ses clients un accompagnement global plus responsable au bénéfice d’une meilleure performance énergétique et d’une réduction des déchets à la source.

Le recyclage
Soprema mise sur l’innovation et la recherche. Les ressources fossiles comme minérales se raréfient, les dérèglements climatiques s’accélèrent et la biodiversité est en chute libre. C’est pourquoi Soprema, industriel responsable et précurseur, a toujours fait évoluer son offre vers le développement de systèmes et de solutions plus responsables. L’objectif aujourd’hui : substituer 65% des matières premières issues du pétrole par des matériaux écosourcés, issus du recyclage ou de la biomasse. L’écoconception est devenue la clé de la gamme de produits du groupe.

L’écologie industrielle et territoriale EIT
Soprema fait partie des entreprises qui collaborent en faveur de l’environnement. Aux côtés de 27 autres entités, elle s’est engagée dans la démarche industrielle mise en place par le Port Autonome de Strasbourg pour accroître son attractivité́ et surtout développer les synergies et réduire l’impact environnemental. Le site industriel de Golbe installé dans la Green Valley vosgienne et qui fabrique les panneaux en fibre de bois, a ancré une synergie industrielle inédite avec le papetier d’origine norvégienne Norske Skog situé à côté. Cette mutualisation s’étend aux services généraux, à l’achat de plaquettes forestières et au partage de la station d’épuration. Elle a généré une économie de 25% tant sur l’investissement initial que sur les coûts de fonctionnement et cette collaboration devrait encore s’intensifier à l’avenir.

Donner une seconde vie aux déchets via la valorisation industrielle
Limiter au maximum l’enfouissement des déchets fait partie de la feuille de route de l’économie circulaire et de la stratégie environnementale de Soprema, qui a pour objectif à court terme de renforcer toutes les actions déjà̀ mises en œuvre dans le cadre des différentes certifications et de faire du tri des déchets, une culture d’entreprise. Soprema a ainsi décidé́ de mesurer les déchets générés par les différents sites du groupe pour pouvoir piloter, via des indicateurs, des objectifs de progrès ambitieux. Des actions concrètes sont déjà en cours, notamment sur la gestion des déchets « 5 flux » : papier/carton, métal, plastique, verre, bois.

 

III - Construire demain

Veiller à limiter l’impact de ses activités et de ses produits sur l’environnement et les hommes est un engagement inscrit dans l’ADN et la culture d’entreprise de Soprema. Expert dans l’enveloppe des bâtiments responsables, le groupe propose des solutions concrètes répondant aux enjeux de la construction de demain : des villes plus responsables, agréables et harmonieuses où il fait bon vivre.

En utilisant des matières recyclées et recyclables
Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme disait Antoine Lavoisier. Les déchets produits aujourd’hui constituent les ressources de demain. Quelques exemples :
- Les bouteilles plastiques deviennent du polyol, pour la fabrication de mousses d’isolation à destination des usines françaises et allemandes ou des armatures de membranes bitumineuses.
- Les journaux, au Canada et en France, sont recyclés puis utilisés pour fabriquer de la ouate de cellulose, un isolant thermo-acoustique très performant et particulièrement adapté aux combles perdus et aux parois verticales.
- L’aluminium : La filiale du groupe spécialisée dans la sécurité incendie, le désenfumage naturel et la gestion énergétique, utilise pour ses produits de l’aluminium déjà recyclé à 20%.

Créer une industrie durable
Quels que soient ses sites de production, le groupe Soprema a pour objectif d’utiliser de plus en plus les énergies renouvelables en alternative aux énergies issues du pétrole. La conversion des sites se fait progressivement en fonction de leur implantation et de la maturité́ des technologies.

Plusieurs sites en guise d’exemples : l’usine de Hof en Allemagne dispose d’une empreinte carbone réduite, en s’appuyant sur des énergies alternatives autoproduites telles que l’eau, le soleil, le vent qui couvrent 1/3 de ses besoins. L’usine de fabrication de panneaux d’isolation en polyisocyanurate à Drummondville (Canada) vise une certification du Leadership in Energy and Environmental Design (LEED), soit une reconnaissance de haut niveau, rarement recherchée pour les bâtiments de type industriel.

Créer un bâtiment durable
Le bâtiment est le premier poste de dépenses en énergie et représente 27% des émissions de gaz à effet de serre (GES) en France. Ce chiffre monte à 30% dans le monde. Conscient des enjeux environnementaux qui vont se renforcer considérablement dans les années à venir, repenser l’avenir du bâtiment est une priorité du groupe.

Pour Soprema, le bâtiment doit être fonctionnel, plus en lien avec les attentes des usagers, et plus confortable pour les occupants. Comment ? En développant des solutions d’isolation et d’étanchéité de haut niveau, en installant des systèmes de production d’énergie permettant l’autoconsommation, voire leur redistribution au niveau d’un quartier, en ramenant de la nature sur les toits, en optimisant les apports d’éclairage naturel, en apportant des solutions d’ombrage en toiture et façade, etc.

Penser le bâtiment à partir de matériaux recyclables est désormais l’enjeu des années à venir, en valorisant un bien le plus longtemps possible et en anticipant sa seconde vie.

Créer une ville durable
Dès que Soprema construit un bâtiment ou une usine, le groupe déploie ses solutions techniques pour ses propres constructions. 5 sites « démonstrateurs » à usage de bureaux ont à ce jour été construits en France, d’autres sont lancés ou en projets tant en France qu’à l’étranger. Plus qu’une vitrine des savoir-faire du groupe, ces sites « démonstrateurs » prouvent au quotidien l’efficacité de la gamme produits développés par le groupe afin d’optimiser la performance globale du bâti.

Pierre-Etienne Bindschedler, PDG du Groupe SOPREMA, résume ainsi l’objet de ce livre blanc RSE : « Dans le cadre de notre démarche de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise volontariste, nous œuvrons activement à réduire nos déchets, à les revaloriser, à utiliser des matériaux recyclés, et à tendre vers plus d’indépendance vis-à-vis des ressources pétro-sourcées. Par ailleurs, nous proposons toute une gamme de systèmes et de solutions pour contribuer à préserver et augmenter la biodiversité, lutter contre les îlots de chaleur urbains ou encore mieux gérer l’eau. Convaincus que ce sont les initiatives humaines et la mise en commun des savoir-faire qui permettent de construire durable et durablement, nous menons une réflexion conjointe avec des organismes engagés dans le bâtiment responsable partout dans le monde. Ensemble, nous sommes sur la bonne voie pour faire émerger les bâtiments et la ville de demain ! »

Lire la suite...


Articles en relation