Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Lancement du SPDR Stoxx Global Low Volatility UCITS ETF

Proposé par State Street Global Advisors, la branche de gestion d’actifs de State Street Corporation (NYSE: STT), le SPDR Stoxx Global Low Volatility UCITS ETF répliquera l’indice Stoxx Global Low Risk Weighted Diversified 200, qui représente les entreprises les moins volatiles de l’indice Stoxx Global 1800 après prise en compte des critères de diversification adéquats.
Ce dernier indice vise à offrir une représentation large, mais restant liquide, des principaux marchés développés mondiaux avec un nombre de composants fixé à 1 800 entreprises : celles de l’indice Stoxx Europe 600, du Stoxx North America 600 et du Stoxx Asia/Pacific 600.

L’objectif d’investissement de ce nouvel ETF est de retracer la performance des actions cotées sur les marchés développés mondiaux démontrant une faible volatilité historique. Les 200 actions sélectionnées au sein de l’indice Stoxx Global 1800, l’indice de départ, sont celles qui présentent la plus faible volatilité historique sur l’année écoulée. La pondération maximale de chaque titre dans l’indice est limitée à 2% et à 25 fois son poids dans l’indice de départ, avec une pondération maximale de 25% pour chaque secteur. Le poids des pays représentant plus de 2,5% dans l’indice de départ peut varier dans une fourchette de +/-5%, tandis que les pays pesant moins de 2,5% initialement sont limités à 3 fois leur poids dans l’indice de départ. L’indice fait l‘objet d’un rebalancement trimestriel.

SPDR offre aussi des ETF répliquant les indices S&P 500 Low Volatility et EURO Stoxx Low Risk Weighted 100, qui ont démontré une meilleure rentabilité ajustée du risque que celle des indices de référence dans lesquels ils puisent leurs composants, en partie grâce à un meilleur comportement dans les phases de baisse.

Les ETF ‘low volatility’ de SPDR ont moins de contraintes que les stratégies dites ‘minimum volatility’ ou ‘minimum variance’, d’où une plus grande flexibilité quand il s’agit de diminuer l’exposition au facteur volatilité. La fréquence de rebalancement du portefeuille est aussi plus élevée que celle des stratégies minimum volatility/variance (trimestrielle au lieu de semestrielle), ce qui offre une plus forte réactivité aux changements des conditions de marché.

Matteo Andreetto, Head of SPDR ETF Business, EMEA, explique : « Les investisseurs se retrouvent, notamment en raison de la pandémie en cours, face à un défi de taille : la volatilité du marché. Notre gamme d’ETF ‘low volatility’ se concentre sur des méthodologies simples, fondées sur des règles, et permet aux investisseurs de modifier leurs portefeuilles pour que leur allocation stratégique reflète mieux leur appétit actuel en matière de risque/rentabilité. En allouant une partie du cœur de portefeuille à des stratégies de faible volatilité, ils peuvent introduire un biais défensif dans leurs portefeuilles tout en maintenant un certain potentiel de hausse. »

Ryan Reardon, ETF Strategist chez SPDR ajoute : « si les données économiques se sont redressées depuis les plus bas enregistrés cette année, l’incertitude persiste sur l’évolution future des actions, ce qui renforce la pertinence des ETF ‘low volatility’. Ils ont la capacité à surperformer le marché en période d’incertitude, offrant un niveau protection significatif aux portefeuilles. Ils sélectionnent les actions dont les cours ont connu les mouvements les moins violents, ce qui oriente typiquement vers des secteurs défensifs. »

Lire la suite...


Articles en relation