Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Questions de gestion] L'initiative NB25+

A travers sa série « Engagement », Neuberger Berman publie ses perspectives et des études de cas sur son dialogue avec les entreprises, les entités gouvernementales et d'autres émetteurs de titres.

Ici, l'équipe ESG Investing fait le point sur la dernière saison des votes proxy et sur la nouvelle pratique de la société consistant à annoncer systématiquement à l'avance certaines intentions de vote.

Pour la première année, notre société annonce systématiquement ses intentions de vote avant les assemblées générales annuelles d'un groupe d'entreprises sélectionnées dans lesquelles nous investissons pour le compte de clients, dans le cadre de l'initiative NB25+ Advance Vote Disclosure Initiative.
Afin de permettre un engagement avec chaque entreprise et un débat interne solide sur les décisions de vote, nous avons choisi de concentrer l'initiative sur un minimum de 25 sociétés dans lesquelles nos clients ont une exposition importante. Nous avons également cherché à inclure un large éventail de propositions dans l'initiative avec un équilibre des voix en faveur et contre les recommandations de la direction afin de nous permettre de partager nos analyses et nos attentes sur divers sujets. Chaque vote divulgué a été classé dans l'une de nos neuf catégories de principes clés de gouvernance et d'engagement, comme indiqué ci-dessous. En date du 10 juillet 2020, nous avons divulgué les votes clés sur 29 de nos sociétés en portefeuille, dont la capitalisation boursière varie entre 3 et 650 Mds$.

Alors qu'une poignée de régimes de retraite publics et de fonds souverains annoncent leurs intentions de vote avant les assemblées générales, cela reste rare pour les sociétés de gestion internationales qui gèrent plus de 100 Mds$ d'actifs. Ces gérants représentent souvent des participations relativement importantes dans des entreprises internationales et exercent donc une influence considérable lors des assemblées générales. Afin d'améliorer le niveau de transparence des choix de vote proxy, nous souhaitons que nos homologues des grandes sociétés de gestion commencent également à annoncer systématiquement et publiquement les votes proxy avant les assemblées générales. Nous espérons que cette pratique augmentera l'intérêt pour des équipes de gestion orientées vers le long terme qui créent une valeur durable, tout en démontrant la responsabilité qui découle du fait de ne pas répondre aux attentes des actionnaires.


Rechercher de réels résultats positifs

L'objectif de l'initiative NB25+ est de contribuer à générer des résultats positifs dans le monde réel selon trois dispositions : par des actions menées par les sociétés en portefeuille spécifiquement incluses dans l'initiative NB25+, par des actions spontanées prises par d'autres sociétés dans les mêmes secteurs que ceux inclus dans l'initiative NB25+, et par la mise en avant des opinions nuancées dans la prise de décision par vote proxy sur l'ensemble du marché.


Responsabiliser les conseils d'administration

Nous espérons que le fait de rendre nos votes publics accélérera nos efforts d'engagement auprès des entreprises dans lesquelles nous estimons que davantage d'actions sont nécessaires, et aidera les équipes de direction à mener des changements positifs. Cette année, nous avons demandé aux conseils d'administration de rendre des comptes sur les domaines nécessitant des améliorations et nous avons travaillé avec eux pour les aider à renforcer leurs politiques et pratiques en la matière. Par exemple, chez Boeing, nous avons voté contre le président historique du comité d'audit en raison de préoccupations quant à la surveillance du cadre de gestion des risques d'entreprise du comité. Nous avons également pris des mesures contre un directeur de Lennar Corporation, nous avons voté contre la réélection du président du comité des rémunérations parce que le comité n'a pas répondu à nos préoccupations concernant l'interruption pendant plusieurs années de la rémunération en fonction de la performance. Bien que les propositions de réélection des administrateurs des deux sociétés aient été adoptées, le soutien a été nettement inférieur au taux moyen d'approbation de 95% lors de l'élection des administrateurs du Russell 3000 en 2019. Fait important, nous avons réussi à faire part de nos préoccupations et avons pu concentrer nos engagements sur des questions spécifiques de gestion des risques, de gouvernance et de rémunération avec ces sociétés. De plus, à la lumière de nos votes et de notre engagement, les deux sociétés ont exprimé leur volonté de travailler pour répondre aux domaines de préoccupation et ont demandé un engagement continu à l'avenir. Par ce processus, notre intention est de contribuer à l'obtention de résultats positifs dans nombre de nos sociétés en portefeuille.


Communiquer sur les attentes

L'un des principaux objectifs de l'initiative est également d'encourager les entreprises qui ne sont pas directement incluses dans l'initiative, mais qui appartiennent peut-être au même secteur ou qui sont confrontées à des problèmes similaires, à améliorer leurs pratiques. Nous savons, grâce à la recherche universitaire, notamment aux travaux de Mike Toffel de la Harvard Business School, que le soutien des investisseurs institutionnels aux propositions d'actionnaires amène d'autres entreprises du même secteur à prendre des mesures proactives conformes à l'esprit de ces propositions, même si elles n'ont pas elles-mêmes fait l'objet de demandes similaires. Les entreprises d'un secteur donné pourront voir notre divulgation publique des demandes que nous avons soutenues ou celles auxquelles nous nous sommes opposées, nos attentes à l'égard des entreprises sur diverses questions et notre logique quant aux raisons pour lesquelles certaines entreprises ont réussi ou échoué à répondre à ces attentes.


Exemples de positions

Les principes ci-dessus ont été mis en évidence dans une série de nos actions au cours de la dernière saison des votes proxy. Par exemple, sur le thème de la rémunération des dirigeants, nous avons soutenu une proposition de rémunération des dirigeants de la CSX Corporation qui a obtenu le soutien de 75% des actionnaires. Bien que certains se soient inquiétés de l'indemnité de départ versée au directeur financier lors de son départ, après une analyse approfondie et un engagement avec la société, nous avons déterminé que cette indemnité était appropriée compte tenu de sa contribution significative dans la transition vers une équipe de direction renouvelée. Le conseil d'administration a fourni des informations substantielles sur ces indemnités, permettant aux actionnaires d'évaluer le lien entre la rémunération et les performances des dirigeants. En outre, nous pensons que le plan avait une structure appropriée et utilisait des mesures de santé et de sécurité adaptées à l'entreprise pour mesurer les performances de manière appropriée. En ce qui concerne une proposition de rémunération des cadres de Lennar Corporation, nous avons choisi de voter contre en raison de ce qui, à notre avis, était un déséquilibre entre la rémunération et les performances, résultant d'années consécutives d'attributions d'une rémunération importante sans performance correspondante.

Lors de l'évaluation des propositions d'actionnaires demandant un rapport sur la diversité, les informations actuelles d'une entreprise sur la composition de son personnel et les initiatives connexes constituent un élément important de notre analyse. Cette analyse nous a conduits à soutenir une proposition d'actionnaires visant à améliorer les rapports sur la diversité de Marriott International. Bien que l'entreprise ait pris diverses mesures pour promouvoir la diversité cette année, nous avons soutenu la proposition pour signaler notre attente en termes de communication et la nécessité de mieux comprendre la démographie de la main-d'œuvre de l'entreprise et son approche de la gestion du capital humain.

Pour ce qui est de la déclaration des risques liés au changement climatique, nous n'avons pas soutenu une proposition d'actionnaires demandant une communication supplémentaire sur les objectifs de réduction des gaz à effet de serre de Royal Dutch Shell. Nous estimons que la société a suffisamment pris en compte la question par le biais des objectifs de réduction des gaz à effet de serre existants, notamment un objectif de zéro émission nette pour les émissions de portée 1, 2 et 3 d'ici 2050, ainsi que des objectifs intermédiaires qui vont au-delà de celles fixées par les entreprises homologues. En revanche, nous avons soutenu les propositions des actionnaires d'Exxon et de Chevron demandant une meilleure communication des risques potentiels liés au changement climatique pour les actifs physiques sur la côte du Golfe, étant donné le peu de transparence existante autour des résultats de la modélisation des risques physiques sur les actifs et les installations de ces entreprises. Des sociétés comme Exxon et Chevron peuvent se référer à notre communication des votes pour mieux comprendre notre processus décisionnel en calibrant ce à quoi ressemble une communication de bonne qualité.


Un avis clairvoyant

Nous pensons que l'initiative NB25+ pourrait contribuer à contrebalancer la perception de certains commentateurs selon lesquels les gérants d'actifs pourraient "robotiser" le vote en se basant uniquement sur les opinions d'un conseiller mandataire. Nous pensons également que cette initiative peut contribuer à améliorer le fonctionnement et la crédibilité du système proxy dans son ensemble. Grâce à l'initiative, nous avons montré l'appréciation subtile nécessaire pour évaluer (et différencier) les propositions de la direction et des actionnaires d'apparence similaire. Par exemple, sur le thème de l'information sur l'égalité salariale, nous avons fait part de notre soutien à la direction en nous opposant à une proposition d'actionnaires chez Adobe, mais nous avons adopté une position opposée et soutenu la même proposition chez Cigna en raison de différences dans la qualité des communications actuelles et des performances en matière de parité salariale. Adobe a démontré son engagement en faveur de la parité salariale en articulant son processus et en améliorant continuellement sa communication, notamment en annonçant une initiative de parité salariale ethnique en 2016 et sa réalisation de la parité salariale entre hommes et femmes au niveau international en 2018.

Un avis clairvoyant est également important lors de l'évaluation des propositions sur différents marchés. Les propositions de proxy varient considérablement d'un marché à l'autre en raison de la réglementation, et en réponse, nous faisons appel à nos ressources tant mondiales que locales pour traiter les questions clés. Au Japon, par exemple, après un engagement productif avec Okinawa Cellular, nous avons décidé de soutenir la décision de la direction d'ajuster les politiques de gestion du capital afin de réduire l'accumulation de liquidités. Si les propositions de déploiement de capital ne sont pas courantes aux États-Unis, elles le sont au Japon. Notre équipe locale a joué un rôle essentiel dans la compréhension des nuances des propositions spécifiques au Japon et dans la communication de nos attentes aux sociétés de notre portefeuille. En tant que gérants d'actifs, nous espérons partager davantage nos attentes avec les entreprises sur les marchés internationaux à mesure que nous développons cette initiative dans les années à venir.


Gouvernance et résilience à la suite du Covid-19

Nous nous sommes engagés à surveiller en permanence le comportement et les réactions des entreprises durant cette période sans précédent. Si la pandémie a révélé les vulnérabilités de notre système de santé, elle a également mis en lumière l'importance des sujets ESG pour les entreprises qui traversent la crise. Par exemple, Thermo Fisher Scientific (TMO) a immédiatement pris des mesures lorsque la pandémie a frappé, en aidant l'Institut national de la santé à mettre au point un test moléculaire utilisant ses kits d'amplification en chaîne par polymérase, en fournissant des équipements de protection aux personnes en première ligne, et joue maintenant un rôle permanent dans le développement de traitements et de vaccins. TMO s'est également engagée à donner la priorité à la sécurité de sa main-d'œuvre et a mis en place des plans de continuité d'activité solides, allant de la préparation complète du site à la formation et à la communication avec ses employés. Reconnaissant le leadership exemplaire du conseil d'administration en temps de crise, nous avons communiqué nos votes en sa faveur pour signaler notre soutien à leurs efforts continus pour protéger les employés, les clients et la communauté. Nous pensons que les décisions de l'entreprise en réponse à la crise continueront à jouer un rôle clé dans nos choix de vote dans les années à venir et nous avons l'intention de partager notre réflexion par le biais de l'initiative NB25+.


Prochaines étapes

Nous espérons que d'autres grands gérants d'actifs fourniront également une communication systématique des votes proxy plusieurs jours avant les assemblées générales pour la saison 2021, non seulement pour aider les entreprises à mieux comprendre ce qu'elles devraient viser, mais surtout parce que nous pensons que l'initiative NB25+ a fait de nous de meilleurs investisseurs. La communication publique des positions de vote avant les assemblées générales nécessite un débat plus approfondi sur ces positions en interne et augmente le niveau d'engagement avec les entreprises en portefeuille, ce dont nous pensons que tous les investisseurs peuvent bénéficier. Nous nous réjouissons de poursuivre cette initiative en 2021 et avons l'intention de l'étendre en mettant l'accent sur les progrès et la réactivité des conseils d'administration et des équipes de direction.

Lire la suite...


Articles en relation