Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Questions de gestion] CTA et diversification de portefeuille

Lyxor Weekly Brief, réalisé par les équipes Lyxor Cross Asset Research

L’ascension des actifs risqués s’est poursuivie en juin, malgré les risques grandissants liés à l’accélération des cas de Covid-19 dans des États américains tels que la Floride, le Texas, la Californie et l’Arizona. Nous sommes relativement optimistes concernant l’évolution à venir des actions, avec une préférence pour le marché de l’UEM, dans la mesure où analystes et économistes demeurent excessivement prudents, créant ainsi des opportunités de surprises positives.

Par ailleurs, le probable feu vert des États membres de l’UE concernant le plan de relance de 750 Mds$ proposé par la Commission européenne en association avec une certaine forme de mutualisation de la dette peut potentiellement renverser la sous-performance marquée des actions de l'UEM par rapport à leurs homologues américaines, à court terme du moins. Dans un tout autre ordre d'idées, le rebond au deuxième trimestre a porté les valorisations à des niveaux élevés (en termes de ratios cours/bénéfices à 12 mois), et les marchés puniront sévèrement toute déception. Nous pensons donc qu'il convient de veiller à ce que les portefeuilles restent bien diversifiés.

Compte tenu des caractéristiques défensives démontrées par les stratégies CTA lors du courant vendeur observé au premier trimestre (-0,9%), leur sous-performance au deuxième trimestre (-2,7%) n’est guère surprenante. Leurs positions longues sur l’USD et courtes sur le secteur de l’énergie ont été préjudiciables, tandis que leur positionnement sur les actions et les obligations a produit des résultats mitigés. Dans l’ensemble, les conditions de suivi des tendances ont été moins favorables au deuxième trimestre en raison de l’inversion des dynamiques des actions, des matières premières et des changes. Les stratégies CTA sont néanmoins parvenues à absorber relativement efficacement ces renversements de tendance. Au regard du positionnement de plusieurs stratégies individuelles, il apparaît que les CTA sont désormais sous investis à l’heure actuelle. Elles apportent ainsi aux investisseurs une source de diversification qui ne devrait pas être coûteuse en matière de performance si les marchés poursuivent leur rebond.

Au cours des dix dernières années, les stratégies CTA ont été malmenées lorsque les banques centrales se sont embarquées dans des programmes d’assouplissement quantitatif. La compression des primes de risque sur l’ensemble des classes d’actifs a régulièrement donné lieu à des sursauts de volatilité, parfois difficiles à gérer pour la stratégie. Trouver un lien de causalité direct entre les achats d'actifs des banques centrales et les performances des stratégies CTA n’est cependant pas chose aisée. Nous restons convaincus que les stratégies CTA sont un instrument efficace de diversification des portefeuilles et conservons de ce fait une exposition neutre.

 

Lire la suite...


Articles en relation