Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Les PME/ETI, un investissement à impact au-delà de l'aspect financier

L’analyse de Raphaël Moreau, gérant chez Amiral Gestion

Si la classe d'actifs des petites et moyennes valeurs est reconnue par les investisseurs pour sa surperformance long terme par rapport aux grandes capitalisations, les impacts de ces PME/ETI sur l'économie réelle et l'emploi dans nos régions sont moins connus.

L'investissement dans les PME françaises permet en effet de dynamiser le tissu économique local sur l'ensemble du territoire puisque 50% des PME cotées en Bourse ont leur siège en région. Il permet également d'accompagner la création d'emplois. Ainsi, entre 2009 et 2019, les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) ont créé 7 fois plus d'emplois en France que les grandes entreprises.

Pour citer quelques exemples, depuis son introduction en Bourse en 2012, la société ID Logistics a vu le nombre de ses employés français, répartis sur tout le territoire, quasiment doubler pour passer à 6 500 en 2019. Lectra, qui a fait le choix d'un ancrage à Bordeaux notamment pour ses fonctions les plus pointues en R&D, quand son principal concurrent a depuis longtemps délocalisé en Chine, a vu ses effectifs français progresser de l'ordre de 50% sur la dernière décennie. 

Lumibird, de son côté, a vu ses effectifs progresser de 41% sur une période de deux ans pour atteindre 604 salariés fin 2019. Pour son recrutement, la société favorise la formation, la reconversion professionnelle et permet l'insertion des personnes les moins diplômées ou sorties du marché du travail. A ce titre, l'entreprise a mis en place un partenariat avec Pôle Emploi afin de proposer des entretiens construits sous la forme de tests d'habileté. 

Cet investissement est d'autant plus intéressant que les PME sont généralement peu endettées et prêtes à participer à la consolidation de leurs marchés respectifs. La gestion exemplaire du constructeur de camping-cars Trigano durant la crise de 2008/2009 lui a ainsi permis de sortir avec un bilan renforcé de cet épisode et d'être le principal consolidateur de son marché. La société est désormais leader européen avec 20% de parts de marché, contre 10% en 2010.

Pour celles contrôlées par des fondateurs et/ou entrepreneurs familiaux, elles ont une vision de long terme prometteuse permettant un alignement d'intérêt entre les dirigeants, les actionnaires, les salariés et les clients. A la différence des PME contrôlées par les fonds de Private Equity généralement plus intéressés par des TRI (Taux de Rentabilité Interne) de court terme.  Exemple éloquent, celui de Voyageurs du Monde. Sous l'impulsion de son trio de fondateurs et actionnaires de référence, Voyageurs du Monde est une société particulièrement innovante sur un marché pourtant mature. Le groupe est précurseur sur bien des aspects liés aux enjeux extra financiers de son activité tout en étant l'une des sociétés les plus rentables de son secteur. 

Cet alignement est un atout certain pour privilégier une saine gestion (faible endettement, trésorerie et/ou actifs importants, croissance externe raisonnée), source de bénéfices en croissance régulière. Hexaom, plus connu sous son ancien nom Maisons France Confort, basée à Alençon, est l'exemple même de la société contrôlée par une famille ayant su, au fil du temps, via un modèle hybride et méthodique de croissance interne et externe, devenir le leader français de la construction de maisons individuelles. La société conserve un bilan très solide, capable de faire évoluer l'entreprise et son modèle économique en fonction des nouveautés sociétales. Le confinement et la perspective d'un télétravail davantage accepté ont fortement réveillé les velléités des Français d'habiter une maison avec jardin, ce qui devrait garnir son carnet de commandes pour les années à venir.

La classe d’actifs démontre ainsi toute sa pertinence. Elle retrouve d'ailleurs aujourd'hui des flux entrants à la faveur d'investisseurs institutionnels, attirés par la décote de valorisation qui s'est accrue ces dernières années par rapport aux grandes valeurs mais également dans un souci de soutenir le tissu industriel local. Cet intérêt pourrait même s'accélérer à l’avenir avec la mise en œuvre de la loi Pacte sur l'épargne salariale, qui offre des avantages fiscaux pour les investissements fléchés vers les PME-ETI.

Lire la suite...


Articles en relation