Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Questions de gestion] L’engagement actif dans des temps difficiles  

Le point de vue de Sandrine Richard, CAIA, Co-Head of European Senior Secured chez Muzinich & Co.

« La pandémie du Covid-19 représente un défi exceptionnel pour le système financier. En tant qu’investisseurs à long terme, nous pensons que les stratégies de dette privée ont un rôle important à jouer dans le soutien à l'économie réelle durant ces temps difficiles, en comprenant les menaces et les opportunités auxquelles font face les entreprises en portefeuille, et en aidant ces dernières à les structurer financièrement dans le long terme.

En ces temps troublés, nos équipes d'investissement implantées localement surveillent activement les nombreuses sociétés présentes en portefeuille et évaluent l'impact de la crise. Au cours des dernières semaines, nous avons échangé avec les équipes de direction et les sponsors de ces sociétés en portefeuille afin d’une part d'examiner la façon dont la pandémie de Covid-19 s’est répercutée sur leurs activités, et d’autre part de proposer notre soutien.

Dans le sillage de l'épidémie, nous pensons que toutes les entreprises seront touchées : certaines ne seront confrontées qu'à des difficultés temporaires, mais d'autres connaîtront un sort moins favorable du fait de la crise. La plupart des dirigeants et sponsors avec qui nous avons parlé adoptent une approche positive et pragmatique face à la crise. Jusqu'à présent, leurs principales priorités ont été de protéger la santé de leurs effectifs, de répondre aux demandes des clients, de capter les opportunités induites par la dislocation de la demande, et de protéger leur liquidité.

Comme les revenus et l'activité des entreprises ralentissent ou ont même été interrompus, la liquidité pour les sociétés en portefeuille est essentielle. Les frais fixes, les dépenses exceptionnelles liées à un changement de profil d'activité de l'entreprise, les augmentations des points morts de rentabilité et des besoins en fonds de roulement sont autant de sujets abordés lors de nos échanges. Les dirigeants se sont rapidement efforcés à traiter ces problèmes en limitant les sorties de trésorerie, en augmentant les lignes de financement à court terme disponibles, et en adaptant dans la mesure du possible leur modèle économique.


Préparer l'avenir : le rôle des stratégies de dette privée

En réponse à la pandémie de coronavirus, les gouvernements et les Banques Centrales du monde entier ont mis en place des plans de relance sans précédent pour aider à maintenir un certain niveau d'activité économique, soutenir les entreprises et limiter le risque de défaut. Dans ce scénario inédit, les équipes d’investissement de dette privée entament de différentes manières un dialogue actif avec les sociétés présentes en portefeuille. Ces dialogues peuvent notamment conduire à des demandes de dérogation concernant les paiements différés d'intérêts et d'amortissement de la dette, d’assouplissement de clauses financières, ou de prolongation du délai de publication des comptes certifiés afin de renforcer leur liquidité. De manière semblable aux banques, et au cas par cas, les stratégies de dette privée ont apporté des financements supplémentaires aux sociétés présentes en portefeuille via différents niveaux de structuration de titres et de rémunération du risque.

Alors que les économies commencent à réouvrir de façon graduelle, nous ne savons pas combien de temps il leur faudra pour se rétablir. Nous pensons que la capacité de financement disponible dans le système financier pourrait éventuellement atteindre son point de saturation dans la mesure où les entreprises font un usage considérable des lignes de crédit bancaires et des facilités d’emprunts garantis.

Ces nouvelles dynamiques vont probablement accélérer le changement structurel déjà en cours dans le paysage européen des prêts, et les financements alternatifs contribueront à transformer les besoins de liquidité en exigences de solvabilité.

Nous pensons que les stratégies de dette privée ont un rôle à jouer en tant que solution de financement à long terme sur-mesure, de renforcement des investissements par l'emprunt, et de refinancement des dettes existantes. Avec plus de $112 milliards de liquidité à investir¹, nous pensons que les stratégies de dette privée sont bien positionnées pour compléter l'offre de produits de financement à long terme.

Chaque ralentissement économique crée des opportunités et implique des défis. Alors que de plus en plus de sociétés se tournent vers les stratégies de dette privée pour accéder à des sources alternatives de financement, l'équipe d'investissement de Muzinich recherche activement de nouvelles opportunités. Nous pensons que la valeur à long terme des investissements proviendra des solides fondamentaux des entreprises sous-jacentes, et que les prix devraient refléter le niveau de risque encouru. »

Lire la suite...


Articles en relation