Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Réouverture des économies : quid des stratégies Low Volatility ?  

Une analyse de l’équipe de Recherche et de Stratégie de SPDR

Alors que les pays du monde entier commencent à « rouvrir », les investisseurs semblent optimistes mais restent prudents. L'incertitude persistant, les investisseurs pourraient envisager une approche à faible volatilité pour une exposition longue aux actions américaines ou de la zone euro.

L’économie mondiale se déconfine : pourquoi adopter une stratégie Low Volatility ?

- Les investisseurs font preuve d'un optimisme prudent alors que les économies mondiales commencent à planifier une réouverture progressive.
- L'incertitude persistante et la sensibilité des prix des actions pourraient justifier une approche Low Volatility pour les investisseurs qui cherchent à conserver (ou à reprendre) des positions longues sur les actions US ou de la zone euro.
- Les ETFs SPDR utilisent une approche de Low Volatility à la fois dynamique et flexible pour s’ajuster rapidement aux conditions du marché.

Depuis le début du mouvement de sell-off des marchés boursiers, alimenté par la fermeture et les confinements coordonnés des économies mondiales pour lutter contre la pandémie de Covid-19, les investisseurs cherchent avant tout des moyens de réduire les risques en portefeuille. Au départ, cela signifiait vendre tout, et rapidement, afin de disposer d’un maximum de liquidités en portefeuille. Depuis la fin de la publication des résultats du premier trimestre, les principales économies mondiales ont commencé à discuter et à mettre en œuvre des plans de réouverture progressive des marchés, avec pour résultat, une certaine reprise et stabilisation des cours des actions. Les investisseurs se préparent désormais de plus en plus à réévoluer dans un environnement de marché qui s'appuiera, de nouveau, sur les fondamentaux.

Le chemin vers la reprise sera long et ardu. Nous verrons probablement nombre d’entreprises subir des changements structurels suite de la pandémie mondiale. La capacité bénéficiaire de ces entreprises sera donc plus difficile à évaluer, ce qui laisse penser que nous sommes encore loin de savoir clairement qui seront les gagnants et comment évaluer aujourd'hui ces bénéfices futurs. Les investisseurs se trouvent dans la situation précaire : ils veulent (ou dans certains cas doivent) réinvestir dans des actions une grande partie des liquidités dégagées lors du mouvement de sell-off, mais se demandent où et comment les déployer.

 

Une stratégie envisageable pour les investisseurs qui cherchent à reprendre des positions longues en actions avec un niveau de risque historiquement plus faible, serait celle des indices Low Volatility (ou Minimum Volatility).

Alors que de nombreux indices cherchent à cibler des actions moins risquées et moins volatiles, les ETFs SPDR proposent une série de stratégies Low Volatility qui suivent une méthodologie simple mais efficace.

Les stratégies Low Volatility suivies par les ETFs SPDR offrent 2 caractéristiques importantes qui les distinguent des indices de Minimum Volatility/Minimum Variance, qui sont :
- largement "non contraints", ce qui leur permet de cibler plus facilement une faible volatilité, et
- plus "dynamiques" grâce à des rééquilibrages plus fréquents.

Ces caractéristiques distinctives ont permis à ces stratégies Low Volatility d'offrir, dans un contexte de marchés baissiers, une performance excédentaire plus importante que les stratégies comparables de Minimum Volatility/Minimum Variance.


Comment jouer ce thème ?

Avec les ETFs SPDR, les investisseurs peuvent chercher à réduire leur risque en portefeuille tout en restant investis sur les actions de la zone euro et US, le tout en une seule transaction.

En savoir plus sur ces fonds et consulter l'historique complet de leurs performances, suivre les liens suivants :

- SPDR Euro Stoxx Low Volatility UCITS ETF
- SPDR S&P 500 Low Volatility UCITS ETF

Lire la suite...


Articles en relation