Connexion
/ Inscription
Mon espace

Nordea développe son offre auprès des CGPI avec le fonds Nordea 1-Stable Return Fund

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Nordea a récemment co-organisé avec MyFlow Institute, une formation consacrée aux CGP, sur le thème de l’allocation d’actifs. A l’honneur, à cette occasion, le fonds Nordea 1-Stable Return Fund, créé en 2005 par l’équipe Multi-Assets de Nordea.

Éclairage sur les caractéristiques de ce fonds diversifié, commercialisé auprès des CGP, avec Rafaella Ostier, Sales Manager France, Nordea Investment Funds, Asbjørn Hansen et Claus Vorm, co-gérants du fonds Nordea 1–Stable Return Fund 

En quoi ce fonds répond-il particulièrement aux attentes des CGPI ?

Rafaella Ostier : Nordea 1 – Stable Return Fund a pour objectif de délivrer des performances stables et récurrentes dans le temps dans le cadre d’une allocation d’actifs diversifiée. La sélection des actifs les plus stables garantit un profil de risque modéré ainsi qu’une faible volatilité. Cela représente des atouts crédibles permettant de favoriser la préservation du capital, dans le cadre d’une stratégie d’investissement patrimoniale. Pour atteindre ce but, nous allouons les actifs en fonction d’un budget de risque étroitement défini, celui-ci permettant de minimiser la probabilité de pertes du portefeuille sur un horizon d’investissement de 3 ans.

Qui plus est, le fonds Nordea 1 – Stable Return présente une décorrélation assez significative par rapport à certains fonds patrimoniaux de sa catégorie. Combiner ce fonds à certains de ses homologues, peut donc procurer une diversification intéressante à l’allocation d’actifs et améliorer son profil rendement/risque.

Dans quels actifs investissez-vous ?

Claus Vorm : Le fonds investit dans des actions, des obligations et des instruments relatifs aux marchés monétaires.

Quels sont les points-clés du processus d’investissement ?

Claus Vorm : Le fonds associe une Allocation d’Actifs Stratégique (AAS) à une Allocation d’Actifs Tactique (AAT). Pierre angulaire de la stratégie, l’AAS permet d’évaluer le prix des différentes classes d’actifs en comparant leur valorisation du moment avec leur prix d’équilibre à long-terme.

L’AAS est ensuite ajustée grâce à l’AAT, qui permet d’affiner le portefeuille à court-terme en contrôlant le risque. Les positions tactiques sont destinées à protéger le portefeuille dans une configuration de marché agitée, et à procurer un surcroit de valeur en cas de marché haussier. Le portefeuille final résulte de l’agrégation des portefeuilles stratégique et tactique.

Comment se compose l’allocation d’actifs actuellement ?

Claus Vorm : Actuellement, l’exposition du fonds aux actions s’élève à 40%, contre près de 60% concernant les obligations. La part du portefeuille allouée aux actions privilégie les titres des entreprises qui se démarquent par un business-model solide, des bénéfices stables et récurrents, ainsi que des cash-flows durables. Ces valeurs dont le beta avoisine 0.7, sont moins volatils et offrent une plus grande protection contre les chutes de cours, comparativement à l’ensemble des autres actions.

Sur la partie obligataire, nous privilégions les titres les plus sûrs pour équilibrer le risque relatif à l’exposition actions. C’est pourquoi le fonds est investi en obligations danoises adossées à des créances hypothécaires (MBS) et en obligations sécurisées européennes notées AAA. Ces obligations présentent non seulement un profil de risque plus faible, mais aussi un meilleur potentiel de rendement, que les titres souverains réputés les plus sûrs. Ces derniers délivrent désormais un rendement réel négatif une fois l’inflation déduite, en raison de l’environnement actuel dans lequel les taux d’intérêt sont bas.

Quelles sont vos perspectives pour 2013 ?

Asbjørn Hansen : Nous sommes persuadés que l’économie mondiale va faire « le dos rond » en 2013 et que la volatilité des marchés va persister. Nous sommes de ceux qui pensent que la zone euro ne s’effondrera pas, même si le chemin est encore tortueux. La probabilité d’un éclatement de la zone a diminué après les coupes budgétaires supplémentaires en Grèce et l’officialisation par la BCE de son programme OMT (Outright Monetary Transactions), grâce auquel la banque centrale s’engage à racheter les titres obligataires souverains émis par les pays les plus en difficulté. Même si les pays du sud ont engagé les réformes nécessaires pour réduire leur déficit budgétaire, l’Europe reste néanmoins exposée à la crise et lutte pour retrouver le chemin de la croissance.

Claus Vorm : La recherche de rendement restera une priorité pour les investisseurs dans l’année à venir, avec ce fameux dilemme : les classes d’actifs réputées sûres ne procurent plus assez de rendement. Nordea 1 – Stable Return Fund présente l’avantage de minimiser le risque tout en offrant un rendement attractif. En définitive, ce fonds « tout temps » tient sa place en cœur de portefeuille de tout investisseur.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
« European Sustainable Infrastructure Debt », investir dans la dette infrastructure

Lancé par NN Investment Partners (NN IP), le fonds NN (L) European Sustainable Infrastructure Debt* vient renforcer la gamme durable de NN IP et répond à la demande croissante d'investissement dans des actifs réels. La dette infrastructure est largement perçue par les investisseurs comme particulièrement attractive car elle offre des rendements convaincants, ajustés au risque, et présente par la même occasion des avantages sociaux, environnementaux et économiques, générés par les principaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Mark Rogers, Montanaro AM

3 questions à Mark Rogers, gérant des fonds Montanaro European Midcap Fund et back-up manager du Better World Fund Vous avez rejoint l'équipe de Montanaro il y a près de 5 ans. Quel est l'état d'esprit qui anime les équipes de gestion ? Chez Montanaro, rien n'est blanc ou noir, nous privilégions en permanence la nuance en misant sur l'innovation et la formation. Il s'agit pour nous d'une quête permanente de savoir-faire en matière de gestion. Ensuite, pour l'implémentation, c'est un...