Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Pour 86% des banques, collaborer avec l'écosystème est un levier de réussite

Une étude de Finastra révèle que 89% des institutions financières mondiales et 86% des banques françaises appréhendent la collaboration avec les Fintech comme un levier de réussite.

En France, 87% des banques prévoient d’utiliser des APIs ouvertes dans les douze prochains mois. Cette collaboration, entre les institutions financières ou les banques et les fournisseurs de technologie (Fintech), vise à améliorer l'expérience du client tout en réduisant les coûts opérationnels.

Cette enquête a été menée avant l’épidémie du coronavirus, auprès de 774 institutions financières aux États-Unis, à Singapour, en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, à Hong Kong et aux Emirats Arabes Unis, représentant au total un peu plus de 4 355 Mds€ de chiffre d'affaires au cours des 12 derniers mois. 110 réponses ont été recueillies en France.


Pour les banques françaises, les avantages surpassent les coûts

Près de 4 banques françaises sur 5 (79%) estiment que leur collaboration avec des Fintech et des partenaires présentent des avantages plus importants que les coûts engendrés. Parmi les facteurs pouvant encourager la collaboration, la quasi-totalité des institutions financières françaises affirment que la « technologie » (96%) et le « régulateur » (94%) jouent des rôles essentiels.


APIs, AI, blockchain : le tiercé gagnant

Pour exploiter les capacités de l’Open Banking, 87% des banques françaises interrogées prévoient de faire levier sur leurs APIs ouvertes, loin devant leurs homologues allemandes (75%) et, dans une moindre mesure, britanniques (85%).

Sondées sur les technologies que leur organisation projette d’améliorer ou de déployer dans les 12 prochains mois, les répondants français citent ainsi le plus fréquemment les APIs ouvertes (42%) mais aussi l’IA (40%) et la blockchain (34%) à égalité avec la transformation digitale de l’organisation (34%).


Créer le bon écosystème : moins de régulation, plus de soutien

L’innovation serait-elle étouffée en France ? C’est le constat de 50% des banques françaises, qui regrettent « le manque de soutien du gouvernement ou de l’industrie pour encourager l’innovation ». C’est 18% de plus par rapport à 2019.

La réglementation n’est pas en reste : les institutions financières françaises encouragent leur gouvernement à « mieux comprendre l'impact de la réglementation sur l'innovation dans le secteur ». Cette opinion est partagée par près d'un tiers des répondants français (28%), soit plus que dans tout autre pays.
En revanche, les Français ne sont que 23% à estimer que le « changement de culture » est un obstacle au développement de collaborations avec les Fintech.

Comparées aux résultats de l’ensemble des sondés (31%), ces réponses traduisent un terrain et un état d’esprit favorables à la mise en place de partenariats entre les institutions financières françaises et les Fintech.

Pour Chirine Ben Zaied, Directrice Innovation chez Finastra : « Il est encourageant de constater que les principes de collaboration et d’Open Banking bénéficient d'un fort soutien au sein de la communauté financière en France. Nous pensons que ce sera le premier pas vers l'Open Finance qui verra la prochaine vague d'innovation dans les services financiers se créer sur des plateformes ouvertes, en utilisant des APIs ouvertes et des solutions logicielles ouvertes. Nous prévoyons un avenir où les Fintech, les intégrateurs de systèmes et les institutions académiques travailleront avec les banques pour créer de nouvelles applications dans tous les domaines des services financiers, en incorporant les dernières technologies telles que le machine learning, l'intelligence artificielle et la blockchain. »

 

Lire la suite...


Articles en relation