Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Questions de gestion] Des conditions financières stables dans les marchés émergents

Selon l'analyse de NN Investment Partners (NN IP), les conditions financières dans les marchés émergents (EM) sont restées remarquablement stables et positives tout au long de la crise Covid-19. 

Notre propre indicateur des conditions financières des marchés émergents, qui mesure la disponibilité du crédit sur une échelle allant de plus à moins trois, affiche aujourd'hui un score de 0,46 pour les 22 principaux pays sur les trois derniers mois, ce qui est proche de sa moyenne de long terme de 0,33. Nous notons qu'il existe même des signes timides de croissance du crédit dans des pays comme l'Indonésie, l'Afrique du Sud et la Colombie, qui ne font pourtant pas partie des économies émergentes présentant les risques macroéconomiques les plus faibles.

Selon Maarten-Jan Bakkum, stratégiste principal pour les marchés émergents chez NN IP : « Il y a des raisons d'être optimiste quant à la reprise des marchés émergents. L'assouplissement agressif des politiques monétaires et fiscales dans les marchés émergents n'a pas encore conduit à un resserrement généralisé des conditions financières. Il existe toujours un risque important que ce risque se matérialise, en particulier dans les pays les plus vulnérables, étant donné le ralentissement économique historique, la forte détérioration des comptes budgétaires et la confiance limitée dans les décideurs politiques et les institutions politiques. Pour l'instant, cependant, les investisseurs accordent le bénéfice du doute aux décideurs politiques des pays émergents. Cela se traduit par l'absence de mouvements massifs de capitaux, la stabilité depuis fin mars des monnaies et la baisse des taux d'intérêt locaux ».

Maarten-jan Bakkum ajoute cependant qu'il y a toujours lieu de s'inquiéter de la durabilité des politiques économiques des pays émergents, 14 banques centrales de ces pays ayant déjà suivi la Fed et la BCE en matière d'assouplissement quantitatif.

Lire la suite...


Articles en relation