Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

[Questions de gestion] Emergents, actions, BCE et digitalisation

Bulletin hebdomadaire de NN Investment Partners

L’Europe amorce une reprise et les conditions financières se stabilisent dans les marchés émergents

  • Les actifs risqués maintiennent leur momentum à mesure que s’accélère l'amélioration de la situation sanitaire.
  • Les marchés émergents semblent se stabiliser ; les politiques accommodantes semblent insoutenables.
  • Nous surpondérons les métaux précieux.

Les actifs risqués maintiennent la tendance positive des huit dernières semaines, malgré une volatilité accrue due aux signes d'une nouvelle escalade des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine. L'assouplissement des mesures de confinement, les nouvelles encourageantes concernant le développement d'un vaccin contre le Covid-19 et une proposition franco-allemande prometteuse pour le financement du fonds de relance de l'UE ont renforcé la confiance des marchés au cours de la semaine passée. Cet optimisme semble l’avoir emporté sur les mises en garde du président de la Fed, Jerome Powell, concernant la reprise économique américaine et les tensions entre les États-Unis et la Chine.


La situation ne peut que s’améliorer ... mais
à quelle vitesse ? 

  • La réponse politique massive a permis de mitiger le resserrement des conditions financières et le déclin de la croissance
  • La croissance du chômage en Europe est moins prononcée qu'aux États-Unis
  • La rigidité du marché du travail pourrait être un atout précieux

Certaines économies sont plus touchées que d'autres par la pandémie Covid-19, et la vitesse de la reprise variera également d'une région à l'autre. Les marchés du travail joueront un rôle clé dans la trajectoire économique post-pandémique.


La relation compliquée de l'Allemagne avec la BCE

  • Les divergences de vues des tribunaux allemands et européens sont ancrées dans les philosophies politiques
  • La BCE pourrait envoyer un signal fort avec un programme d'achat d'urgence plus agressif
  • La coordination des politiques monétaires et économiques pourrait mitiger les effets négatifs de la politique globale

La Cour constitutionnelle allemande a tranché. Le programme régulier d'assouplissement quantitatif de la BCE ne constitue pas un financement monétaire. La cour a estimé que le programme est limité par l'émetteur et les limites d'émission, par son respect de la clé de répartition du capital et par son intention de se désengager à l'avenir. Le principal point de désaccord avec la Cour de justice de l’Union Européenne (CJUE) porte sur la notion de proportionnalité, que le tribunal allemand interprète de manière plus stricte que la CJE.


Accélération de la transformation digitale

  • Les valeurs technologiques ont nettement mieux performé que l’ensemble du marché tout au long de la crise, avec un rendement positif depuis le début de l’année
  • Les valorisations semblent vulnérables en cas d’absence de reprise en V ; la transformation digitale persistante offre un soutien à long terme
  • Au sein de nos stratégies d’actions durables, nous préférons les valeurs technologiques défensives telles que les entreprises basées sur le modèle de l’abonnement et les fournisseurs de technologie financière

Les valeurs technologiques ont bien mieux résisté que les actions des autres secteurs tout au long de la crise du coronavirus, grâce à l’utilisation accrue des outils de communication digitale. Alors que de nombreuses valeurs technologiques affichent même un rendement positif depuis le début de l’année, les valorisations incorporent désormais une reprise en V et pourraient ne pas résister à un déclin économique persistant. Dans notre dernier podcast, Ewout van Schaick, responsable Multi-Asset, et Hans Slob, senior investment analyst, examinent quels segments technologiques semblent actuellement attrayants dans une perspective défensive et quelles tendances provoquées par la crise pourraient perdurer.

Lire la suite...


Articles en relation