Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Questions de gestion] Le pire scénario est évité, …  

… les actifs risqués rebondissent, l'investissement responsable sortira renforcé de la crise.


Derniers éclairages, opinions et commentaires sur l’évolution des marchés financiers de NN Investment Partners.


Multi-Asset monthly- le pire scénario est probablement évité mais des incertitudes subsistent

- Pour l'instant, le pire scénario semble avoir été évité
- Nous avons sélectivement ajouté plus de risques au portefeuille mais des incertitudes macroéconomiques subsistent

À partir de la dernière semaine de mars, la reprise du marché a d'abord été alimentée par deux facteurs fondamentaux. Le premier étant le nombre d’infections au coronavirus et le second les mesures sans précédent de politique fiscale et monétaire. La courbe des infections est déclinante dans la plupart des pays développés et les plus importants en termes économiques d'Asie du Sud-Est et plusieurs pays ont révélé des plans de réouverture progressive de leurs économies à partir de la mi-avril. La seconde a été l'intervention des décideurs politiques, qui ont décidé d’inonder le marché de liquidités supplémentaires afin de garantir le bon fonctionnement des marchés financiers et de compenser les pertes de revenus des entreprises et des familles. Cette action a considérablement réduit le risque de récession mondiale et a encouragé les investisseurs à reprendre des risques.


L'investissement responsable sortira renforcé de la crise

- Lorsque la crise s'estompera, les investisseurs voudront toujours investir de manière responsable, peut-être plus jamais
- Il est essentiel de rendre compte de ses actions - du vote et de l'engagement aux résultats en matière d’émissions d’ODD
- L'évolution du paysage financier au cours de la prochaine décennie aura un impact majeur sur l'investissement responsable

La volatilité des marchés, les statistiques sur le coronavirus, la chute des prix du pétrole et les spéculations sur la forme et la vitesse de la reprise ont maintenu les investisseurs en haleine au cours des premiers mois de 2020. L'impact considérable de la pandémie va certainement se faire sentir pendant des mois, voire des années encore. Mais la tendance à long terme de privilégier les investissements pour créer un monde plus durable pourrait même être renforcée. Les priorités qui étaient déjà en passe de changer pourraient changer plus rapidement. Outre de solides performances financières, les investisseurs souhaitent de plus en plus contribuer à un monde meilleur. En tant que gestionnaire d'actifs investissant pour le compte de tiers, nous avons la responsabilité d'offrir des rendements attrayants, ajustés en fonction du risque, tout en contribuant à la construction de ce monde plus durable. C'est l'une de nos principales convictions en matière d'investissement responsable. Dans cet article, nous examinons certains des principaux éléments qui constituent la base de notre approche de l'investissement responsable (IR).


Podcast : Les facteurs émotionnels influencent le marché, surtout en période de crise

- Les données provenant des médias et des réseaux sociaux peuvent nous aider à appréhender l’évolution des marchés.
- La technologie d'apprentissage automatique et une approche agile sont essentielles pour tirer pleinement parti des données pour évaluer le niveau de confiance

Les informations font bouger les marchés, même sous la forme d'un tweet. En analysant les flux des médias et les réseaux sociaux pour évaluer la confiance des consommateurs, des entreprises et des investisseurs, nous pouvons mieux évaluer la direction que prennent les marchés. Les données sur le « sentiment » sont plus actuelles que les données sur les entreprises et les données macroéconomiques, ce qui les rend particulièrement utiles en période d'extrême volatilité. Dans notre dernier podcast, notre CIO Valentijn van Nieuwenhuijzen et Richard Peterson, PDG de MarketPsych, explorent les avantages et les défis de la récolte et de l'utilisation des données sur le « sentiment ». Ils expliquent comment ils s'attendent à ce que l'utilisation de telles données évolue et discutent du besoin de créativité humaine parallèlement aux apports de l'apprentissage machine.

« C'est l'homme et la machine ensemble », estime Valentijn van Nieuwenhuijzen, « qui fournissent la prise de décision la plus solide et donc les meilleurs résultats d'investissement ».


Les actifs risqués rebondissent grâce à l'amélioration de la situation sanitaire et un soutien politique important

- Malgré des données macroéconomiques peu réjouissantes et une forte baisse des bénéfices, les actifs risqués ont enregistré un rebond en avril.
- L'amélioration de la crise sanitaire et le soutien politique massif ont été les principaux moteurs.

Depuis le point bas du 23 mars, les actifs à risque ont fortement rebondi, les actions américaines affichant l'un des plus grands rallyes mensuels en près de 50 ans. Les principaux moteurs de ce rebond ont été les annonces de mesures massives de relance monétaire et budgétaire. Les banques centrales, en particulier la Fed, ont agi comme jamais auparavant en commençant également à acheter des crédits aux entreprises et des dettes à haut rendement. La relance budgétaire mondiale est estimée à 3-5%, et là aussi, les États-Unis étaient en tête du peloton. En outre, la situation sanitaire s’améliore avec un ralentissement marqué de la courbe d’infections et des décès dans la plupart des pays développés. Les discussions sur les possibilités de traitement ont donné un nouvel élan aux actifs à risque. Enfin, durant le mois, un nombre croissant de pays ont présenté des calendriers concrets pour la réouverture progressive de leurs économies.

Lire la suite...


Articles en relation