Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Gestion d’actifs : la confiance, plus précieuse que jamais

CFA Institute, l'association mondiale des professionnels de l'investissement, publie la 4ème édition de son étude mondiale dédiée à l’importance de la confiance dans le secteur de la gestion d’actifs, intitulée "Earning Investors' Trust : How the Desire for Information, Innovation, and Influence is Shaping Client Relationships" (Gagner la confiance des investisseurs : comment l’envie d'information, d'innovation et d'influence façonne les relations avec les clients).

Cette étude repose sur une enquête menée auprès d’investisseurs particuliers et institutionnels dans 15 marchés à travers le monde. CFA Institute  analyse les dimensions de la confiance au niveau du marché, du secteur et de l'entreprise, et constate que les investisseurs recherchent davantage d'information, d'innovation et une plus grande influence dans leurs interactions avec les acteurs de la gestion d’actifs.

« Cette période de volatilité accrue des marchés ouvre une voie très différente pour ceux qui parviendront à atteindre leurs objectifs d'investissement et ceux qui n'y parviendront pas. La peur et la panique peuvent obscurcir la prise de décisions éclairées en matière d'investissement", a déclaré Margaret Franklin, présidente et directrice générale du CFA Institute. "Dans cet environnement de marché, la nécessité impérieuse de faire confiance aux institutions et aux conseillers financiers qui agissent pour les investisseurs, ainsi qu'au système financier dans lequel ils opèrent, devient tout à fait évidente ».


Principales conclusions de l'étude

  • L'industrie des services financiers se classe dans la moyenne des industries étudiées en matière de confiance, et le secteur dans lequel les investisseurs particuliers ont le plus confiance est la médecine.
  • La moitié des investisseurs particuliers privilégient l'accès à la technologie plutôt qu’à l'humain pour la gestion d’actifs ; ce chiffre est en nette progression par rapport aux 38% de 2016 et 48% de 2018.
  • Cependant, le conseil reste du ressort des humains, 73% d'entre eux déclarant qu'ils font plus confiance aux recommandations d'un conseiller qu'à celles d'un robot.
  • La plupart des investisseurs particuliers (75%) estiment que leur conseiller financier est légalement tenu d'agir dans l'intérêt du client plutôt que dans le leur. Seulement 35% indiquent néanmoins que leur conseiller fait toujours passer leurs intérêts en premier. Parmi les investisseurs institutionnels, seuls 25% pensent que leurs sociétés de gestion d’actifs font passer les intérêts de leurs clients en premier.
  • La marque joue un rôle essentiel dans la confiance. Parmi les jeunes investisseurs, 75% précisent préférer travailler avec une entreprise ayant "une marque à laquelle je peux faire confiance" plutôt qu'avec "des personnes sur lesquelles je peux compter".
  • La confiance est le facteur numéro un pour les investisseurs particuliers lorsqu'ils engagent un conseiller, et pour les investisseurs institutionnels, la confiance et la performance sont les plus recherchées et appréciées lorsqu'ils sélectionnent un gestionnaire d'actifs.
  • Seuls 57% des investisseurs particuliers non conseillés par un professionnel affirment pouvoir tirer profit d'un investissement sur les marchés des capitaux. Ce pourcentage passe à 81% pour ceux qui bénéficient d’un accompagnement par un conseiller financier.

« La confiance dans le secteur de la gestion d’actifs en cette période est plus précieuse que jamais", a déclaré Rebecca Fender, CFA, directrice en charge de la recherche sur le futur de la finance au sein du CFA Institute. "Que faut-il pour qu'une personne mette son capital à risque et confie la gestion de ses fonds à quelqu'un d'autre ? Les professionnels de l'investissement qui comprennent les différents fondements de la confiance des investisseurs seront mieux équipés pour répondre aux besoins de leurs clients et démontrer comment le secteur de la gestion d’actifs peut servir la société dans son ensemble ».

 

Principaux résultats de l'enquête

La confiance est un concept à plusieurs niveaux : elle se fonde sur l'information (la base des décisions), l'innovation (la capacité à répondre aux besoins des investisseurs) et l'influence (la mesure dans laquelle les investisseurs peuvent exercer un contrôle).

  1. Information
  • Les investisseurs particuliers accompagnés par un conseiller financier sont deux fois plus susceptibles de faire confiance aux sociétés de gestion d'actifs par rapport à ceux qui ne le sont pas.
  • 83% des investisseurs particuliers et 75% des investisseurs institutionnels conviennent que l'un des facteurs les plus importants pour créer une relation de confiance est la transparence complète sur les commissions, frais et autres coûts afférents.
  • Malgré l'augmentation du nombre d'outils favorisant une meilleure communication et une plus grande transparence, le degré de transparence ressenti par les investisseurs a cependant diminué depuis 2018.
  1. Innovation
  • 2/3 des investisseurs indiquent faire davantage confiance à leur société de gestion d’actifs en raison de l'utilisation accrue de la technologie.
  • 2/3 des investisseurs particuliers conseillés par un spécialiste précisent qu'ils sont susceptibles d'être les premiers à adopter de nouveaux produits d'investissement, contre seulement un tiers de ceux qui n'ont pas de conseiller.
  • 71% des investisseurs institutionnels sont désireux d'investir dans des fonds qui utilisent l'intelligence artificielle, et parmi les premiers adoptants, près de la moitié (48 %) indiquent qu'ils seraient plus intéressés par un nouveau produit créé par une grande entreprise technologique comme Amazon, Google ou Alibaba que par une institution financière.
  1. Influence
  • La possibilité d'investir en fonction de ses valeurs propres est également intéressante : 76% des investisseurs institutionnels et 69% des investisseurs particuliers étant intéressés par les investissements ESG. 2/3 des investisseurs institutionnels pensent que la croissance des investissements ESG a renforcé la confiance dans le secteur des services financiers.
  • Bien que 73% des investisseurs estiment que les frais qu'ils paient sont équitables, les frais élevés sont l'une des principales raisons que les investisseurs soumettent pour rompre leur contrat avec une société de gestion d’actifs.
  • L'intérêt pour des produits financiers plus personnalisés est important, et près de la moitié des investisseurs particuliers, en particulier les jeunes investisseurs, seraient prêts à payer plus cher pour ces produits.


Principaux résultats en France

  • La confiance des investisseurs français dans le secteur des services financiers est restée stable entre 2018 et 2020, passant de 40 à 39%.
  • Les investisseurs français perdent progressivement confiance dans l’intelligence artificielle : 75% des investisseurs particuliers sont plus enclins à accorder leur confiance à un conseiller humain plutôt qu’à un robot.
  • 80% des investisseurs français souhaitent investir dans des produits financiers qui soient alignés avec leurs valeurs, tels que les investissements ESG.

Lire la suite...


Articles en relation