Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Zoom sur les marchés émergents globaux et les actions américaines

1/ Marchés émergents globaux

Par Raheel Altaf et Peter Saacke, co-gérants du fonds Artemis Funds (Lux) Global Emerging Markets.

En Chine, le travail reprend progressivement après les effets dévastateurs de la pandémie de Covid-19. Toutes les industries ne sont pas logées à la même enseigne dans cette reprise d’activité. Le commerce en ligne, les sociétés de logiciels, l’infrastructure et la production industrielle se portent nettement mieux que le secteur des services (restaurants, hôtels et tourisme).

Nous nous concentrons désormais sur :

  1. L’impact du confinement dans le monde et l’effondrement de la demande qui a suivi en Chine, notamment pour les sociétés ayant des débouchés en Europe et aux Etats-Unis.
  2. Les interventions fiscales et monétaires à travers le monde visant à stabiliser le fléchissement des économies des pays émergents et à leur venir en aide.
  3. L’impact à moyen et long terme des politiques agressives mises en place pour contenir le virus ou protection de l’économie dans son ensemble.

Concernant le premier point, la croissance chinoise sera probablement davantage sous pression car l’Europe et les Etats-Unis sont effectivement en confinement. Quelques sociétés chinoises que nous suivons ont publié leurs résultats ou leurs rapports d’activité fin mars et nous surveillons les actualités de ces entreprises pour essayer d’identifier les risques éventuels. Nous constatons une reprise d’activité presque à plein régime de nos participations dans les infrastructures, telles que China Railway Group. People’s Insurance Group of China (PICC Group) a publié des résultats conformes aux attentes du marché mais a aussi augmenté son ratio de distribution de dividendes. Certains signes tendent à montrer que, dans cet environnement, les entreprises d’Etat (tant décriées) performent nettement mieux que les petites sociétés privées.

Au total, les interventions fiscales et monétaires mises en place dans les économies émergentes ont été modestes si on les compare à celles des pays développés (Royaume-Uni et Etats-Unis notamment). Il est encore possible d’accroître ces dispositifs fiscaux et monétaires dans les pays émergents, et pour nombre d’entre d’eux il existe une marge de manœuvre suffisante. La Chine dispose d’une capacité considérable à ce sujet mais y a eu peu recours jusqu’à présent. Ceci se produira probablement dans les semaines à venir. Certains autres pays émergents ne sont pas aussi bien lotis et ceux dont les fondamentaux économiques ne sont pas solides, comme le Brésil, l’Afrique du Sud et l’Inde, sont plus vulnérables.

Les pays émergents ont une approche différente lorsqu’il s’agit d’évaluer l’impact des programmes mis en place pour contenir la propagation du virus. Il faudra du temps (au moins 6 à 9 mois) pour comprendre si le confinement brutal qui a entraîné l’arrêt total de l’activité économique était le bon choix. Le Brésil et d’autres pays d’Amérique Latine semblent avoir pris des mesures limitées pour réduire la propagation du virus tandis que l’Afrique du Sud et l’Inde ont été bien plus agressives.

De toute évidence, cette divergence d’approche signifie que la sélection de valeurs demeure cruciale. Nous avons augmenté notre exposition aux titres télécoms dans notre portefeuille, notamment SK Telecom (Corée du Sud), Globe Telecom (Philippines) et Turkcell (Turquie). Les valeurs de ce secteur ont constitué des valeurs refuges dans le contexte actuel. De plus, la Corée du Sud a adopté très tôt la 5G. L’utilisation des données aux Philippines est inférieure à celle des autres marchés asiatiques et a un potentiel pour se développer.


2/ Actions américaines

Par Cormac Weldon, responsable de l’équipe actions américaines - gérant des fonds Artemis Funds (Lux) US Smaller Companies et Artemis Funds (Lux) US Select

Fonds US long-only

Nous nous attendons à ce que les données économiques aux Etats-Unis continuent de se détériorer sur deux fronts : l’activité économique en général et, par voie de conséquence, l’emploi. Il est indubitable que les nombreux dispositifs mis en place par la Fed et le Congrès américain constitueront un important filet de sécurité pour soutenir le bon fonctionnement des marchés financiers (à preuve, le montant de dette investment grade levé fin mars) et apporteront une aide en espèces aux chômeurs dans les prochains mois. Il est indéniable que, mathématiquement, quand les entreprises redémarreront nous constaterons une reprise en V de la croissance économique. Cependant, nous croyons que certains participants imagineront un retour relativement rapide vers les niveaux de demande observés l’an dernier. Nous sommes plus prudents : pour les petites entreprises, obtenir de l’argent du gouvernement fédéral est loin d’être simple ; et comme nous l’avons constaté avec les nouveaux chiffres du chômage, les sociétés réduisent leurs effectifs – vraisemblablement pour survivre.

C’est la raison pour laquelle les portefeuilles sont quelque peu défensifs : nous sous-pondérons les entreprises endettées et les business models fragiles, et surpondérons celles qui affichent un fort degré de prévisibilité et de stabilité. Nous n’avons pas fait de changements d’allocation importants fin mars.

Cela dit, nous sommes conscients qu’à ce jour, et nous pensons que cela sera aussi le cas en avril, les titres dits value sont et seront bon marché par rapport au reste du marché. A ce stade, nous ne croyons pas que les conditions sont remplies pour faire une rotation déterminante vers les titres value car les valeurs meilleur marché ont aussi tendance à être plus sensibles à la conjoncture économique et plus sujettes à l’endettement. Mais en tant que stoc-pickers, nous avons trouvé quelques pépites dans l’univers des titres value. Actuellement, il s’agit, pour certaines d’entre elles, des valeurs technologiques dont nous pensons qu’elles continueront de performer. Pour l’heure, nous ne suivons pas les financières - mais nous pensons que dans les prochains mois nous augmenterons notre pondération dans ce secteur.

Lire la suite...


Articles en relation