Connexion
/ Inscription
Mon espace

Selon le gérant Christophe Foliot, les Etats-Unis sont sur la bonne voie

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

« Notre conviction est que l’année 2013 sera différente des deux années précédentes, explique Christophe Foliot, spécialiste des actions américaines chez Edmond de Rothschild Asset Management. La visibilité sur l’économie américaine va s’améliorer. Des mutations structurelles majeures sont à l’œuvre. La perception du risque est en train de changer. Le déficit public va se réduire. Les dépenses d’investissement des entreprises vont reprendre. Il faut également souligner que les Etats-Unis vont tirer de grands avantages compétitifs du gaz de schiste. On estime que 500.000 emplois ont déjà été créés en deux ans grâce au gaz et au pétrole de schiste. » Un siècle de consommation de gaz naturel à bas prix serait identifié dans le sous-sol du pays…

A l’image de General Electric, par exemple, les entreprises américaines vont rapatrier sur le territoire national des capacités de production dans d’importantes proportions dans les années qui viennent. Et, parmi les autres bonnes nouvelles, il faut retenir la tendance de nouveau haussière du marché de l’immobilier (le stock de maisons est au plus-bas historique), avec un effet richesse qui augmente corrélativement pour les ménages américains. Cela va soutenir la consommation. Le parc automobile, qui a une moyenne de onze ans d’âge, devrait alors se renouveler progressivement.

 

Des moteurs de croissance

La stabilité du coût du travail (ce qui n’est pas le cas en Chine, notamment) et la faiblesse relative du dollar constituent d’autres éléments favorables. Finalement, les conséquences des baisses budgétaires, même accompagnées de hausses d’impôt, seront neutralisées. Certes, l’économie reste sous perfusion et, dans les négociations, le risque politique est toujours présent. Mais, au pays de l’Oncle Sam, le pragmatisme n’est pas un vain mot ! De surcroît, une remontée des taux d’intérêt ne devrait pas inquiéter. Ce serait, au contraire, le signe que la Réserve fédérale – dont le bilan s’est beaucoup alourdi du fait de rachats de dette – n’aurait plus besoin d’appliquer des mesures dites « non conventionnelles » (quantitative easing).

En termes de valorisation, les actions américaines sont réputées chères. « Nous ne sommes pas d’accord, fait remarquer Christophe Foliot, car il les indices ne sont pas composés de manière identique de chaque côté de l’Atlantique. Les poids des technologiques, des financières et des matériaux, par exemple, sont différents. A 14 fois les profits des douze prochains mois, il n’y a pas de surévaluation des valeurs américaines. » En outre, la poursuite des opérations de fusion-acquisition est également un facteur positif pour le marché.

Michel Lemosof

 

A suivre pour les abonnés du Bas de laine :  un flash d'alerte sur le fonds de Christophe Foliot que nous privilégions.

Pour vous abonner, inscrivez-vous gratuitement sur le site et rendez-vous dans la rubrique "Mes abonnements"

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...