Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

SYZ Asset Management ajoute les actions japonaises à sa gamme de stratégies institutionnelles

SYZ Asset Management, l'entité de gestion institutionnelle du groupe bancaire suisse SYZ & CO, offre désormais la gestion des actions japonaises dans la palette de ses stratégies institutionnelles. Pour mettre en oeuvre cette stratégie, SYZ Asset Management a engagé Joël Le Saux, un spécialiste reconnu du marché japonais. Proposée aux institutionnels sous la forme de mandats ségrégués, cette compétence sera également accessible à un public plus large à travers le fonds OYSTER Japan Opportunities, dont la gestion sera ainsi assurée par SYZ Asset Management. Cette nouvelle classe d'actifs renforce la compétence du groupe SYZ & CO en actions internationales et s'ajoute aux 17 stratégies déjà proposées.
 
Ajout d'une stratégie "Actions japonaises" à la gamme des solutions institutionnelles
 
Globalement moribond depuis l'éclatement de la bulle immobilière en 1990 et la longue période de déflation qui plombe l'économie nipponne depuis lors, le marché japonais n'a guère attiré les investisseurs depuis 20 ans. Pourtant, le Japon n'en reste pas moins la 3ème économie mondiale et la 3ème capitalisation boursière et apparaît donc incontournable dans le cadre d'une gestion internationale. De plus, l'arrivée au pouvoir de Shinzo Abe, la mise en oeuvre d'une politique monétaire beaucoup plus expansionniste et la baisse marquée du yen, qui donne une nouvelle compétitivité aux produits du pays du Soleil Levant, pourraient marquer le début d'un retour en grâce de la bourse de Tokyo. C'est pourquoi SYZ Asset Management a décidé d'ajouter l'expertise en actions japonaises à la palette des stratégies qu'elle offre aux investisseurs institutionnels.
 
Les solutions d'investissement disponibles comprennent donc désormais les liquidités (CHF et EUR), les obligations (obligations suisses gouvernementales et "investment grade", obligations souveraines "Disciplined Gs", obligations Monde), les mandats mixtes (balancés, "croissance" diversifiés, "absolute return"), les actions (Monde, Monde haut rendement, Europe, Europe Small Cap, Japon), les devises (monnaies à haut rendement, FX dynamique), les stratégies multi-gérants (mandats et produits multi-stratégies, volatilité réduite, "tail & trading", fonds de fonds alternatifs, solutions de "managed accounts").
 
Joël Le Saux, un spécialiste reconnu du marché japonais
 
Joël Le Saux rejoint SYZ Asset Management fort d'une expérience de 17 ans sur le marché japonais. Il a ainsi passé 4 ans chez Crédit Lyonnais Asset Management Japan en tant qu'analyste, avant de devenir gérant de fonds en actions japonaises auprès de Crédit Agricole Asset Management à Paris suite à la reprise du Crédit Lyonnais, de Lazard Frères Gestion à Paris et de Credit Suisse à Singapour. Suite à la cessation de cette activité de gestion par Credit Suisse, il rejoint l'UBP à Genève en 2011, où il est "product specialist" et analyste de fonds sur le Japon. Joël Le Saux a reçu plusieurs récompenses pour sa gestion, notamment la note AA de Citywire et 5 étoiles Morningstar pour le fonds dont il était gestionnaire principal chez Lazard (Lazard Objectif Japon). Outre son expertise approfondie du Japon, Joël Le Saux est un fin connaisseur de plusieurs marchés de la région, comme la Corée du Sud et Taiwan. Il parle japonais et détient un Diplôme d'Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) de l'Université de Rennes I.
 
Reprise de la gestion du fonds OYSTER Japan Opportunities
 
Outre la gestion de comptes ségrégués, Joël Le Saux reprendra la gestion du fonds OYSTER Japan Opportunities, jusqu'alors confiée à la société de gestion Morant Wright de Londres. Contrairement à l'orientation en petites et moyennes entreprises plutôt domestiques qui prévalait jusqu'alors, la gestion de Joël Le Saux sera plus agnostique en termes de style, de secteurs et de capitalisation boursière. Son approche "bottom-up" se concentre sur les entreprises sous-évaluées, tout en tenant compte de l'environnement économique japonais et mondial. Le portefeuille sera plus équilibré entre entreprises domestiques et valeurs internationales exportatrices.

Lire la suite...


Articles en relation