Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

ARK Ecosystem intègre l'ADAN

Onze* acteurs français de l’industrie des actifs numériques et de la blockchain créent une association professionnelle représentative du secteur dans le but de développer l’industrie des actifs numériques en France et en Europe. Dénommée ADAN (Association pour le Développement des Actifs Numériques), elle représentera l’industrie auprès des pouvoirs publics et de la société civile.

Depuis plusieurs années, les actifs numériques sont en plein essor. Le bitcoin et des centaines d’autres actifs s’échangent aujourd’hui sur des protocoles spécialisés : cryptomonnaies, jetons d’« ICOs », stablecoins, représentations d’actifs réels ou de droits financiers… Ce nouveau terrain - celui de la valeur numérique - est immense, et il fait émerger de nouvelles "verticales", ainsi que de nouveaux champions. 

En France, une industrie spécialisée s’est développée depuis 2011 et couvre aujourd’hui toutes les activités du secteur : plateformes d’échange, courtiers, matériels de sécurisation, protocoles, conseils et produits. Cette industrie représente aujourd’hui plus de 50 entreprises et des milliers d’emplois. Le pays s’est également doté, avec la loi PACTE, de l’un des cadres juridiques les mieux adaptés et les plus innovants au monde pour le développement d’activités liées aux actifs numériques.

Ce succès relatif masque cependant un grand déficit de compétitivité face aux géants de l’industrie localisés aux Etats-Unis et en Asie. Il est crucial que la France et l’Europe prennent toute leur place, pour des raisons économiques mais aussi politiques.


Les actions de l’ADAN

Coordonnées par 2 permanents dédiés à son activité, les actions de l’ADNA ont pour objectif d’aider à la mise en pratique concrète des nouvelles exigences applicables aux émetteurs de jetons et prestataires de services sur actifs numériques de la loi PACTE, à valoriser les solutions déjà développées par l’industrie, à promouvoir l’amélioration du régime juridique et fiscal existant et à proposer aux pouvoirs publics des mesures d’accompagnement ciblées pour développer une industrie d’ampleur internationale.

« Mes fonctions de CEO d’ARK Ecosystem - la première cryptomonnaie française - me permettent, depuis plus de deux ans, de travailler de manière approfondie avec les acteurs institutionnels français et européens afin de faire évoluer la législation de l’écosystème blockchain et des cryptoactifs, déclare François-Xavier Thoorens. Mon but est, notamment, de pousser la bancarisation des sociétés françaises de la blockchain, qui n'ont pas encore un accès égal aux services bancaires, faute d'une législation adaptée, et sont donc tentées de s'installer à l'étranger. Je suis heureux, et fier, d'intégrer ADAN aujourd'hui pour défendre et pousser cette réforme absolument nécessaire pour l'économie française de demain. La France ne peut pas se permettre de passer à côté de la révolution technologique que représentent les cryptomonnaies et la blockchain. »

A l’occasion de son lancement, ADAN organisera prochainement son premier événement autour du thème : « Les actifs numériques : opportunités pour la France et l’Europe ».

Pour manifester votre intérêt à cet événement, adhérer à l’association ou toute autre demande, envoyez un message à contact@adan.eu.


* Onze acteurs français de l’industrie des actifs numériques et de la blockchain à l’origine de la création de l’ADAN : ARK Ecosystem, Blockchain Partner, Coinhouse, Coinhouse Custody Services, ConsenSys France, iExec, Kaiko, Ledger, LGO, Nomadic Labs et Woorton.

Lire la suite...


Articles en relation