Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Invesco lance le 1er fonds obligataire lié à l'initiative "Belt and Road" ou la Nouvelle Route de la Soie

Lancée en 2013 par le président chinois Xi Jinping, l’initiative chinoise « Belt and Road » a été créée pour promouvoir les liaisons terrestres et maritimes en Asie, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, afin d'établir et renforcer les partenariats et coopérations économiques entre ces régions.

Invesco Belt and Road Debt Fund, un fonds innovant pour tirer parti des marchés obligataires impactés par l’initiative « Belt and Road »

Ce fonds, qui vise à obtenir des rendements à long terme en intégrant une approche thématique, se concentre sur la « Belt and Road Initiative », une initiative systématique et une importante stratégie de développement lancée par le gouvernement chinois pour promouvoir la connectivité terrestre et maritime en Asie, en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et dans leurs mers adjacentes afin d'établir et de renforcer les partenariats économiques et la coopération dans ces régions. Le fonds investit principalement dans des instruments de dette de pays émergents (y compris des titres de créance émis par des sociétés et des gouvernements) et des instruments de dette non gouvernementaux de pays développés qui, selon l’équipe de gestion, pourraient bénéficier directement ou indirectement de l'initiative Belt and Road.

Le fonds est principalement exposé aux titres de créance pour lesquels il existe un risque de perte en capital.

« Bénéficiant des avantages du premier entrant, notre fonds va s'efforcer de saisir les opportunités liées à cette nouvelle vague d'investissements et pourrait, selon nous, convenir aux investisseurs recherchant une croissance de leur capital à long terme et un revenu durable », déclare Ken Hu, Responsable des investissements obligataires d'Invesco pour la région Asie-Pacifique et gérant principal du fonds.

« Si l’initiative Belt and Road est très centrée sur la Chine, elle offre une réelle opportunité pour les investisseurs obligataires ayant une perspective multirégionale. La Chine a mobilisé d'importants capitaux à long terme en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe dans le cadre de cette initiative, ce qui a fortement incité les États-Unis, l’UE, le Royaume-Uni et le Japon à augmenter leurs investissements dans la région. Des thèmes d’investissement à long terme sont ainsi apparus », complète Ken Hu


Une gestion flexible avec la prise en compte des critères ESG

Premier fonds obligataire offrant une exposition directe à ce thème d'investissement, Invesco Belt and Road Debt Fund investit dans des titres principalement libellés en dollars US et est géré selon une approche flexible indépendamment de tout indice de référence. Alors qu’une approche top-down est employée pour les stratégies de taux, d’allocations aux pays et secteurs, une approche bottom-up est utilisée pour la sélection des émetteurs et des titres.

Des critères ESG sont également appliqués lors de la sélection des pays. Les analystes recherche crédit effectuent une analyse fondamentale des émetteurs en prenant en compte les scores ESG ainsi que leur évolution future. L’équipe de gestion recherche ainsi à éviter les pays qui tombent dans le « piège de l’endettement » augmentant ainsi les troubles sociaux, la corruption et/ou les problèmes liés aux catastrophes environnementales. Les pays avec une note ESG MSCI inférieure ou égale à CCC sont exclus.

« En raison de la croissance de l'activité économique des régions liées à l’initiative chinoise « Belt and Road », les émetteurs gouvernementaux et non gouvernementaux devront mettre sur le marché davantage d'obligations pour se financer. Selon les calculs de CNN, l’initiative chinoise « Belt and Road » devrait concerner des projets dans 68 pays sur 3 continents, représentant 65% de la population du globe et 40% du PIB mondial de 2017 », conclut Ken Hu.

Lire la suite...


Articles en relation