Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Rapport sur les meilleures pratiques d'intégration des critères ESG en Europe

Le CFA Institute et les Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) publient leur 3ème rapport consacré à l’intégration des critères ESG dans le monde. Intitulé « ESG Integration in Europe, the Middle East and Africa : Markets, Practices and Data »*, ce rapport se concentre plus particulièrement sur 8 grands marchés de la région, dont l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud et les pays du Golfe.

Principales conclusions du rapport

  • Il n’existe pas de « solution miracle » ni de pratiques uniformes permettant et facilitant l’intégration des critères ESG.
  • Les investisseurs devraient se concentrer davantage sur l’analyse ESG plutôt que sur l’investissement ESG. L’analyse ESG constitue en effet un élément fondamental de l’analyse des investissements car elle exige d’adopter une approche disciplinée et basée sur des données pour être pleinement intégrée dans le processus d’investissement.
  • Bien que les gérants de portefeuille et les analystes intègrent le plus fréquemment les facteurs ESG dans leur processus d’investissement, ils ajustent assez rarement leurs modèles en fonction des données ESG.
  • La gestion des risques et la demande des clients constituent les principaux moteurs de l’intégration des critères ESG. A l’inverse, une faible compréhension des problématiques ESG et l’absence de données ESG comparables sont les principaux freins à cette intégration des critères ESG.
  • La gouvernance est le critère ESG que la majeure partie des investisseurs intègrent dans leurs processus, même si les critères environnementaux et sociaux prennent de l’ampleur.
  • L’intégration des critères ESG est beaucoup plus avancée dans l’univers des actions que dans l’univers des obligations.

Ce nouveau rapport consacre une large section à l’intégration des critères ESG sur le marché français. Il ressort de ce document qu’en France, la gouvernance d’entreprise est actuellement l’enjeu ESG le plus intégré dans le processus d’investissement, à la fois pour les actions et les obligations.

Cependant, les répondants à l’enquête indiquent que, d’ici à 2022, les facteurs environnementaux dépasseront le sujet de gouvernance : ils affecteront principalement les actions et les obligations d’entreprise. Par ailleurs, comme dans la plupart des autres marchés, la demande des clients et la gestion des risques constituent les principaux moteurs de l’intégration des facteurs ESG. Les répondants à l’enquête considèrent toutefois que les évolutions réglementaires auront une influence croissante en France, plus que dans les autres marchés.

« La zone EMEA est la région où l’intégration des critères ESG est la plus sophistiquée, de nombreux analystes et investisseurs institutionnels en Europe faisant même figure de pionnier en intégrant ces facteurs ESG depuis de nombreuses années[…], commente Paul Smith, président et directeur général du CFA Institute.

Fiona Reynolds, directrice générale des PRI, conclut : « Notre recherche montre que les investisseurs institutionnels et les gérants d’actifs devraient travailler plus étroitement et partager davantage d’informations sur la manière dont ils intègrent les données ESG dans leur processus d’investissement. Les investisseurs et les entreprises doivent également collaborer davantage afin de promouvoir la standardisation des données ESG. »


Cette série de rapport a été réalisée sur la base d’une enquête conduite auprès de 1.100 professionnels de la finance, en majorité des membres du CFA Institute, à travers le monde. Il s’est également appuyé sur 23 ateliers réalisés dans les 17 principaux marchés. Le CFA Institute et les PRI ont interrogé des centaines de professionnels et de parties prenantes. Ces rapports se sont également appuyés sur la publication de 33 études de cas rédigées par des professionnels des actions et des obligations. Enfin, ces rapports reposent sur une analyse des scores ESG des entreprises fournis par Bloomberg et un examen des données du référentiel des PRI, la plus importante base de données mondiale d’information sur les pratiques ESG des investisseurs.
Le 4ème et dernier rapport de cette série, couvrant la région Asie-Pacifique, sera publié dans le courant de l’année 2019.

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation