Connexion
/ Inscription
Mon espace

Résultats BNP Paribas au 31 décembre 2012

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Le Conseil d'administration de BNP Paribas, réuni sous la présidence de Baudouin Prot le 13 février 2013, a examiné les résultats du Groupe pour le quatrième trimestre et arrêté les comptes de l'année 2012.

Le Groupe a réalisé en 2012 son plan d'adaptation à la nouvelle réglementation, en avance sur le calendrier annoncé :

- les besoins en dollars de CIB ont été réduits de 65 Mds$ dès avril 2012 et l'objectif du Groupe d'augmenter de 100 pb le ratio « common equity Tier 1 de Bâle 3 plein » a été dépassé dès fin septembre 2012. Ce ratio s'élève à 9,9% au 31 décembre 2012.

- les actifs pondérés ont été réduits de 62 Mds€ depuis le 31 décembre 2011.

Le produit net bancaire s'établit à 39 072 M€, en recul de 7,8% par rapport à 2011. Il inclut cette année l'impact de quatre éléments exceptionnels significatifs pour un total de -1 513 M€ :

- des pertes sur cessions de titres souverains (-232 M€)

- des pertes nettes sur cessions de crédits (-91 M€)

- la réévaluation de dette propre (-1 617 M€) et

- l'amortissement exceptionnel de la mise à la juste valeur d'une partie du banking book de  Fortis du fait de remboursements anticipés (+427 M€).

Les revenus des pôles opérationnels augmentent de 0,8%, affichant une bonne résistance, avec une hausse de 0,4% dans Retail Banking, de 4,8% dans Investment Solutions et une baisse de 1,8% dans CIB.

Les frais de gestion, à 26 550 M€, sont bien maîtrisés avec une légère hausse de 1,7%. Ils baissent de 0,1% dans Retail Banking, augmentant de 1,4% dans Investment Solutions et de 2,4% chez CIB (-1,1% à périmètre et change constants).

Le résultat brut d'exploitation diminue sur la période de 23,0%, à 12 522 M€. Il progresse en revanche de 0,8% dans les pôles opérationnels.

Le coût du risque du Groupe, à 3 941 M€, soit 58 pb des encours de crédit à la clientèle, recule de 42,0% par rapport à 2011 qui intégrait l'impact de 3 241 M€ du plan de soutien à la Grèce. Hors impact des provisions sur titres grecs, le coût du risque est en hausse modérée de 9,2%.

Les éléments hors exploitation s'élèvent à 1 791 M€. Ils incluent l'impact de deux éléments exceptionnels pour 1 445 M€ : la plus-value de 1 790 M€ de la cession d'une participation de 28,7% dans Klépierre SA, et des dépréciations pour un montant total de 345 M€,

Le résultat avant impôt s'établit ainsi à 10 372 M€, en hausse de 7,5% par rapport à l'année dernière, avec un impact total des exceptionnels négligeable, à -68 M€. Pour les pôles opérationnels, le résultat avant impôt s'élève à 11 574 M€, en hausse de 0,8% par rapport à 2011.

Le résultat net de 6 553 M€, en hausse par rapport à celui de 2011 (6 050 M€), grâce à la large diversification de ses métiers. La rentabilité des capitaux propres, à 8,9%, est quasiment stable par rapport à l'année dernière où elle s'élevait à 8,8%.

Le bénéfice net par action s'élève à 5,16 € contre 4,82 € en 2011. L'actif net comptable par action s'élève à 60,8 €, soit une hausse de 4,5% par rapport à l'année dernière et un taux de croissance moyen annualisé de 6,5% depuis le 31 décembre 2008, montrant la capacité de BNP Paribas à réaliser une croissance continue de l'actif net par action à travers le cycle.

Le Conseil d'administration proposera à l’AG des actionnaires de verser un dividende de 1,50 € par action, soit un taux de distribution de 29,7% payable en numéraire. Cette répartition du résultat permet de réinvestir plus des deux tiers des bénéfices dans l'entreprise afin de poursuivre le développement du Groupe et l'accompagnement de ses clients.

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation