Connexion
/ Inscription
Mon espace

Assurances automobile 2013 : Accidents à la baisse mais prix à la hausse !

ABONNÉS

L’indice IPAP (indice des prix des assurances de particulier) de janvier 2013 publié par Assurland.com et Mutuelleland.com montre une évolution des prix des assurances automobile, habitation et santé, qui s’établissent sur 12 mois à +2,1%, 3,2% et 3,3% pour l’auto, l’habitation et la santé. Une évolution qui, en habitation et santé, marque une modération par rapport aux années passées. A l’inverse, la hausse du prix des assurances automobiles contraste avec la forte baisse du nombre des accidents automobiles en 2012. 

Janvier est le mois de l’année où un grand nombre d’assureurs modifient leur tarification annuelle. Janvier donne donc le ton en matière d’évolution des tarifs d’assurance pour 2013. Assurland.com analyse l’évolution des prix mesurée en janvier 2013 via son indice du prix des assurances IPAP, à comparer à une inflation générale qui évolue aux alentours de 2% annuels suivant l’INSEE :

En assurance habitation, Assurland.com a mesuré une hausse de +3,2% sur douze mois.Un chiffre dans la fourchette basse des hausses de prix annoncées par les assureurs, qui vont  de +1,9% (MAAF) à +7% (Generali) en passant par +3% pour la MAIF, +3,3% pour AXA,+ 4% pour la MACSF et +6% pour Swiss Life. L’absence de catastrophes naturelles en 2012, combinée à la forte hausse des années passées, a permis de rétablir l’équilibre économique de l’assurance habitation, malgré certaines dérives sur le petit risque (incendies, inondations, vols).  

En mutuelle santé, Assurland.com a mesuré une hausse de +3,3% sur douze mois. Un chiffre dans la moyenne des hausses de prix annoncées par les assureurs, qui vont de +1,5% (MAAF) à +4-6% (Generali). La modération des dépenses de santé constatée en 2011 et 2012 permet un ralentissement de la hausse des prix comparée aux années passées. 2012, année d’élections, n’a pas vu de transferts de charges supplémentaires de la Sécurité Sociale vers les mutuelles. Statu quo également au niveau fiscal : pas de taxes supplémentaires en vue, mais à l’inverse, la promesse du candidat Hollande de mettre fin à la taxe de 7% sur les contrats d’assurance santé mise en place par le gouvernement Fillon a été abandonnée. Reste donc la tendance séculaire à la hausse de consommation des soins de santé, due au vieillissement de la population et aux progrès des technologies médicales, qui explique une augmentation des prix supérieure à l’inflation.

En assurance auto, Assurland.com a mesuré une hausse de +2,1% sur douze mois. Un chiffre dans la fourchette haute des hausses allant de +0,9% pour la MAAF à +4% pour Swiss Life en passant par +1,5% pour AXA, +2% pour la MAIF et la MACSF et +3% pour Generali. Des chiffres qui semblent très élevés eu égard à l’évolution très favorable de la sinistralité. Ainsi, en 2012, d’après la Sécurité Routière, les tués et les blessés ont baissé respectivement de 8% et de 6,9% par rapport à la même période de 2011, confirmant ainsi l’amélioration de la Sécurité Routière après des années 2010 et 2011 médiocres. Certes, le nombre d’accidents, tel qu’on peut l’estimer sur la base des tués et des blessés de la route n’est pas le seul facteur impactant le prix des assurances auto. Traditionnellement, le coût de la réparation automobile ainsi que les soins de santé et l’indemnisation des victimes d’accidents corporels augmentent plus vite que l’inflation pour des raisons structurelles. S’y ajoute en 2013 le transfert aux assureurs par l’Etat de la revalorisation des rentes servies aux accidentés de la route et pris en charge jusqu’à maintenant par le Fonds de Garantie Automobile. Mais ces facteurs de hausse, ponctuels ou structurels, peinent à expliquer l’énorme contraste entre une baisse des fréquences de -8% et une hausse des coûts de +2%. Peut-être le jeu de la concurrence viendra-t’il modérer ces hausses dans les mois à venir ?

Depuis dix ans, Assurland.com, 1er comparateur d’assurances sur internet, mesure mensuellement avec précision les prix des produits d’assurance et produit l’indice IPAP. L’IPAP, l‘indice des prix de l’assurance des particuliers est compilé chaque mois sur la base de plus de 6 millions de tarifs d’assurances automobile, habitation et santé.

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Français lisent toujours en 2019, avant tout pour le plaisir

Le Centre national du livre (CNL) a rendu publics les résultats de la 3ème édition de son baromètre bisannuel « Les Français et la lecture », conduit par Ipsos. Confié à cet Institut en 2015 par Vincent Monadé, président du CNL, la mise en œuvre de ce baromètre bisannuel porte sur un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française des 15 ans et plus, interrogé par téléphone. Objectifs de ce baromètre :- suivre l'évolution des pratiques et des perceptions des Français...

BE - Culture & Société
ABONNES
La consommation responsable plebiscitée par les Français ?

En parallèle du baromètre européen de la consommation 2019 dévoilé récemment par L'Observatoire Cetelem, les zOOms de L'Observatoire Cetelem interrogent les Français sur leurs comportements de consommation : responsabilité, pouvoir d'achat, quel équilibrage ? Comment les Français voient-ils leur consommation évoluer, et quels sont - ou seraient - selon eux les impacts d'une consommation plus responsable sur leur quotidien ? - La consommation responsable, une consommation mieux maîtrisée… La...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...