Connexion
/ Inscription
Mon espace

Assurances automobile 2013 : Accidents à la baisse mais prix à la hausse !

ABONNÉS

L’indice IPAP (indice des prix des assurances de particulier) de janvier 2013 publié par Assurland.com et Mutuelleland.com montre une évolution des prix des assurances automobile, habitation et santé, qui s’établissent sur 12 mois à +2,1%, 3,2% et 3,3% pour l’auto, l’habitation et la santé. Une évolution qui, en habitation et santé, marque une modération par rapport aux années passées. A l’inverse, la hausse du prix des assurances automobiles contraste avec la forte baisse du nombre des accidents automobiles en 2012. 

Janvier est le mois de l’année où un grand nombre d’assureurs modifient leur tarification annuelle. Janvier donne donc le ton en matière d’évolution des tarifs d’assurance pour 2013. Assurland.com analyse l’évolution des prix mesurée en janvier 2013 via son indice du prix des assurances IPAP, à comparer à une inflation générale qui évolue aux alentours de 2% annuels suivant l’INSEE :

En assurance habitation, Assurland.com a mesuré une hausse de +3,2% sur douze mois.Un chiffre dans la fourchette basse des hausses de prix annoncées par les assureurs, qui vont  de +1,9% (MAAF) à +7% (Generali) en passant par +3% pour la MAIF, +3,3% pour AXA,+ 4% pour la MACSF et +6% pour Swiss Life. L’absence de catastrophes naturelles en 2012, combinée à la forte hausse des années passées, a permis de rétablir l’équilibre économique de l’assurance habitation, malgré certaines dérives sur le petit risque (incendies, inondations, vols).  

En mutuelle santé, Assurland.com a mesuré une hausse de +3,3% sur douze mois. Un chiffre dans la moyenne des hausses de prix annoncées par les assureurs, qui vont de +1,5% (MAAF) à +4-6% (Generali). La modération des dépenses de santé constatée en 2011 et 2012 permet un ralentissement de la hausse des prix comparée aux années passées. 2012, année d’élections, n’a pas vu de transferts de charges supplémentaires de la Sécurité Sociale vers les mutuelles. Statu quo également au niveau fiscal : pas de taxes supplémentaires en vue, mais à l’inverse, la promesse du candidat Hollande de mettre fin à la taxe de 7% sur les contrats d’assurance santé mise en place par le gouvernement Fillon a été abandonnée. Reste donc la tendance séculaire à la hausse de consommation des soins de santé, due au vieillissement de la population et aux progrès des technologies médicales, qui explique une augmentation des prix supérieure à l’inflation.

En assurance auto, Assurland.com a mesuré une hausse de +2,1% sur douze mois. Un chiffre dans la fourchette haute des hausses allant de +0,9% pour la MAAF à +4% pour Swiss Life en passant par +1,5% pour AXA, +2% pour la MAIF et la MACSF et +3% pour Generali. Des chiffres qui semblent très élevés eu égard à l’évolution très favorable de la sinistralité. Ainsi, en 2012, d’après la Sécurité Routière, les tués et les blessés ont baissé respectivement de 8% et de 6,9% par rapport à la même période de 2011, confirmant ainsi l’amélioration de la Sécurité Routière après des années 2010 et 2011 médiocres. Certes, le nombre d’accidents, tel qu’on peut l’estimer sur la base des tués et des blessés de la route n’est pas le seul facteur impactant le prix des assurances auto. Traditionnellement, le coût de la réparation automobile ainsi que les soins de santé et l’indemnisation des victimes d’accidents corporels augmentent plus vite que l’inflation pour des raisons structurelles. S’y ajoute en 2013 le transfert aux assureurs par l’Etat de la revalorisation des rentes servies aux accidentés de la route et pris en charge jusqu’à maintenant par le Fonds de Garantie Automobile. Mais ces facteurs de hausse, ponctuels ou structurels, peinent à expliquer l’énorme contraste entre une baisse des fréquences de -8% et une hausse des coûts de +2%. Peut-être le jeu de la concurrence viendra-t’il modérer ces hausses dans les mois à venir ?

Depuis dix ans, Assurland.com, 1er comparateur d’assurances sur internet, mesure mensuellement avec précision les prix des produits d’assurance et produit l’indice IPAP. L’IPAP, l‘indice des prix de l’assurance des particuliers est compilé chaque mois sur la base de plus de 6 millions de tarifs d’assurances automobile, habitation et santé.

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...