Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif

Au cours des douze semaines ayant précédé la mise à jour du 30 octobre dernier, notre sélection avait connu un trou d’air inhabituel. Grâce à un beau mois de janvier 2019, elle parvient à grappiller 0,4 %. Ce n’est pas spectaculaire, mais la période sous revue inclut une fin d’année 2018 calamiteuse.

Si notre sélection de fonds de société de gestion entrepreneuriales s’est relativement bien comportée, c’est essentiellement à mettre au crédit de GemEquity. Le fonds s’est réveillé, dans le sillage d’une meilleure tenue des marchés émergents qui, l’an dernier, avaient fait l’objet d’un véritable jeu de massacre. Aujourd’hui, avec la probable pause de la Réserve fédérale américaine dans son processus de normalisation monétaire, l’affaiblissement prévisible du dollar et le retour des flux de capitaux, la plupart des gérants spécialisés en valeurs émergentes s’attendent à une poursuite du rattrapage. Et ce d’autant plus que, par rapport à ceux constatés dans les pays développés, eux-mêmes revenus dans les moyennes historiques, les niveaux de valorisation observés dans les pays émergents sont devenus très raisonnables.

Le monde dans un portefeuille

Nous remplaçons Keren Essentiels – support déjà présent dans notre sélection diversifiée – par Echiquier World Equity Growth. Ce fonds, que gèrent David Ross et Rolando Grandi (également aux commandes des fonds Echiquier Artificial Intelligence et Echiquier Robotics), est le seul de la gamme de La Financière de l’Echiquier qui, en 2018, a fait apparaître une performance en hausse (+ 0,8 %), alors que son indice de référence, le MSCI All Country World Index, a baissé (– 4,9 %). En janvier, il s’est adjugé 8,7 %, battant à nouveau son indice (+ 7,5 %). Certaines des plus fortes progressions des mois précédents, comme les géants du cloud Amazon.com, Alibaba Group et Salesforce.com, constituent, avec Microsoft et Adobe, les plus fortes convictions des professionnels pour 2019. « En janvier, précisent-ils, nous avons cédé Deere et renforcé significativement nos positions sur la banque brésilienne Itaú Unibanco, les manufacturiers japonais Murata Manufacturing et Nidec Corporation, ainsi que sur les assureurs asiatiques Ping An Insurance et AIA Group. Les Etats-Unis pèsent désormais moins de 60 % du portefeuille, devant la Chine (11,6 %), le Japon (7,6 %) et le Mexique (6,6 %). »

M. L.

 

Lire la suite...


Articles en relation