Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le télétravail contre les grèves et la neige

ABONNÉS

En effet, les grèves, relativement nombreuses en France si l’on compare la situation à celle de nos voisins européens, peuvent être préjudiciables pour les entreprises, notamment pour les entreprises internationales. Pourtant, de nombreuses solutions existent pour accompagner la mise en place du télétravail, mais force est de constater qu’elles sont bien peu appliquées dans les entreprises.

D’après l’étude du ministère de l’industrie publiée en mai 2012, le télétravail affiche un rythme d’adoption timide en France, et fait encore l’objet de nombreuses réticences, malgré son entrée dans le code du travail depuis bientôt un an (loi Warsmann).

« En 2013, il est insensé qu’une entreprise se trouve dépourvue un jour de grève, déclare Jon McNerney, Executive Vice President EMEA chez Kaseya. Mais au-delà des grèves, bien d’autres évènements peuvent empêcher les employés de se rendre sur leur lieu de travail : les intempéries, les pandémies, les problèmes de transport et autres aléas. Il existe toutefois des solutions qui permettent aux entreprises de ne pas être affectées dans leur productivité, et qui donnent aux employés les moyens de travailler dans la continuité. »

Aujourd’hui, l’accès au système d’information de l’entreprise peut se faire sans crainte d’entraver à la sécurité des données, avec une politique de sécurité identique appliquée dans l’entreprise et en dehors du bureau. Grâce à ces solutions adéquates, les employés peuvent tout à fait accéder à leur poste de travail professionnel depuis leur ordinateur personnel de manière sécurisée.

De même, l’accès aux données est aujourd’hui possible sans problème de latence. En effet, la distance géographique n’est plus synonyme de ralentissement réseau. Là encore, des solutions existent pour permettre à l’équipe IT de contrôler l’infrastructure depuis une console centralisée, et de surveiller le réseau aussi bien interne de l’entreprise, que les accès externes.

Ces solutions rendent les entreprises plus flexibles et leur permettent de faire face à un grand nombre d’aléas, notamment les jours de grèves ou d’intempéries. D’autres avantages sont également à tirer de cette organisation du travail, comme les économies d’énergies pour les entreprises (moins de d’ordinateurs en marche, de postes de travail occupés) mais également la réduction de CO2 émis.

Evidemment, les entreprises doivent s’équiper en conséquence pour offrir à leurs employés les conditions optimales de travail depuis leur domicile, et cela s’anticipe. A une heure où la compétitivité de la France est parfois mise à mal, les entreprises ne peuvent se laisser distancer par ce type d’incidents mineurs.

Lire la suite...


Articles en relation