Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Mon employeur ne perçoit pas tout mon potentiel ! »

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Selon l’étude « Révélez vos talents » d’ADP, près de la moitié des collaborateurs européens se sentent incompris par leur employeur, L’étude, qui porte sur plus de 2 500 salariés en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, a conclu que près de la moitié des salariés européens (46%) pensent que leur employeur ne les comprend pas et ne prend la pleine mesure de leur potentiel. L’enquête a aussi montré qu’un tiers des collaborateurs européens est mécontent de la qualité du management (33%) - ce qui souligne d’autant plus le gouffre qui sépare les salariés de leurs employeurs.

52% des salariés français sont les plus susceptibles d’exprimer un tel avis, suivi par ceux du Royaume Uni (50%), d’Italie (48%), et d’Allemagne (46%). Alors que les collaborateurs des Pays-Bas restent les plus positifs, avec seulement un tiers des personnes interrogées émettant un tel ressenti (35%).

Les salariés français sont cependant plus enclins à penser que leurs supérieurs directs sont ceux qui les comprennent le mieux, avec 55% des personnes interrogées expliquant que leurs responsables les connaissent, les soutiennent, et veulent les voir réussir. Cela montre bien que les individus travaillant ensemble de manière plus soudée bénéficient de meilleures relations, ce qui se traduit par un travail de meilleure qualité et une productivité accrue. La leçon à en tirer, pour les entreprises, est que la proximité est importante dans toutes les relations professionnelles, quelle que soit l’ancienneté.

Ces résultats sont confirmés par d’autres aspects de cette étude, qui soulignent ce qui motive les salariés, ce qui les rend heureux et engagés au travail, et ce qui les incite à y rester. Par exemple pour de nombreux travailleurs français, l’argent n’est pas la motivation principale : 48% d’entre eux affirmant qu’ils vont travailler pour d’autres raisons, telles que le développement personnel, la satisfaction professionnelle ou les relations entre collègues.

S’attardant sur ce qui peut transformer un manque de motivation en véritable désengagement au travail, l’étude montre par ailleurs que 27% des salariés français pense plusieurs fois dans l’année à démissionner et 12% l’envisage au moins 1 fois par semaine.

Carlos Fontelas De Carvalho, Président d’ADP en France et Suisse, commente ces résultats: « Cette étude souligne un problème inquiétant : les dirigeants européens ne comprennent pas toujours les attentes de leurs salariés. Si les salariés ne se sentent pas valorisés ni compris, ils sont moins susceptibles de s’impliquer, et de se montrer performants. Comme l’indique cette étude, l’argent n’est pas le facteur de motivation principal pour de nombreuses personnes, et les salariés sont souvent motivés par des raisons plus personnelles, comme les relations au travail ou leur développement personnel. »

« Bien que cela demande du temps et de l’investissement, il est toujours important de consacrer de l’attention et des efforts à une meilleure compréhension de ses salariés. Cela permet aux entreprises d’utiliser de la meilleure manière possible leurs talents, mais aussi de s’assurer que les salariés se sentent motivés à donner le meilleur d’eux-mêmes. Les employeurs qui s’y refusent encourent non seulement le risque de se retrouver avec des collaborateurs désengagés, qui n’atteignent pas leurs objectifs, mais aussi, potentiellement de faire face à un turn-over élevé », conclut Carlos Fontelas De Carvalho.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
Moins d’1 français sur 2 est satisfait de son salaire

L'étude « Révélez vos talents » d'ADP*, qui porte sur plus de 2 500 salariés en France, Allemagne, Italie, Pays-Bas et Royaume-Uni, révèle que 42% des européens déclarent ressentir de la satisfaction au moment où ils récupèrent leur paie ; seulement 1 sur 10 indique être déçu.* ADP Automatic Data Processing Des sentiments ambivalents face à la réception de la paie Les Anglais se déclarent les plus heureux au moment de la paie à 23% contre seulement 9% des travailleurs Français. Toutefois, les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Baromètre 2019 du Travail à temps partagé

Grâce au Travail à temps partagé du Groupe Finaxim, les entreprises (PME, TPE, startups) profitent de compétences expertes dans un domaine donné pour répondre à des besoins temporaires et récurrents, sans en passer par l'embauche à temps plein.L'avantage ? Un regard externe pertinent et expérimenté qui apporte un atout compétitif incontestable. Le baromètre 2019 du Travail à temps partagé conforte les tendances observées au cours des années précédentes : - 93%des répondants souhaitent rester à...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
[Tribune] L’Intelligence Artificielle a toute sa place dans le monde du travail

La révolution technologique ne doit pas être une menace pour les salariés les moins qualifiés Par Emmanuel Schupp, Directeur général de Citrix France Quel sera le rôle de l'intelligence artificielle (IA) dans le monde du travail ? Si l'on en croit les tendances actuelles, elle rendra les entreprises plus intelligentes, les processus plus efficaces, les expériences davantage personnalisées et les clients plus satisfaits - même si ces atouts n'empêchent pas les Cassandre de tous bords de...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Emploi intérimaire, CDD et indépendant pourraient gagner du terrain dans les entreprises

Le cabinet de recrutement spécialisé Robert Half a sondé 504 DG et DSI sur leur rapport au travail intérimaire, CDD et indépendant dans un futur proche : un mode de travail qui progresse… Focus sur les principaux avantages évoqués par les directeurs généraux et informatique.Si une certaine inflexion a été observée au 4e trimestre, l'intérim a connu une année positive : selon Prism'emploi, au cours de l'année 2018, l'emploi intérimaire a progressé en moyenne de +1,8%, correspondant à la création...