Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Oubliez le beurre et l’argent du beurre ! »

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS
Monthly Investment Brief de ODDO BHF AM La correction de près de 10% au mois d'octobre des marchés actions n'aura pas fait mentir les Cassandres. Les causes sont aujourd'hui bien identifiées : inquiétudes sur la croissance chinoise, pics des profits US, impacts de la guerre commerciale et risques européens. Faisons le point : Macro-économie : La révision à la baisse des anticipations au niveau global va se poursuivre. Les perspectives de la zone euro sont moins favorables : derniers PMI en...

Ce contenu est réservé aux abonnés. Connectez-vous ou Abonnez-vous

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Marchés : vers davantage de sélectivité

Pour les économistes de Groupama AM, l'environnement macroéconomique devrait rester favorable à l'horizon des prochains trimestres. Le scénario central de Groupama AM est celui d'une normalisation de l'activité économique en 2019 avec une croissance en voie de décélération, anticipée à 2,5% aux Etats-Unis et 1,6% en zone euro. « Les observateurs s'interrogent légitimement sur la fin du cycle économique américain, après une décennie de croissance positive. Selon nous, l'enjeu n'est pas celui de...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
« Turbulences sont en vue en 2019 ! »

Dans ses perspectives annuelles, Robeco anticipe des turbulences en 2019. En effet, l'an prochain, le marché présentera deux visages : - d'un côté, une conjoncture économique radieuse, faite de croissance pérenne et supérieure à la tendance dans les pays développés et d'un certain regain d'activité dans les marchés émergents, mais- de l'autre, le contexte économique positif devrait être assombri par un regain d'inquiétudes quant à une fin inattendue du long cycle de marché haussier, sur fond de...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
« Le pire n’est pas certain »

Selon ODDO BHF AM, la violence de la récente correction des marchés actions rend perplexe. Certes, la volatilité des actifs risqués était amenée à remonter avec la normalisation monétaire, mais aujourd'hui nous peinons à comprendre certains mouvements, tant les rotations sectorielles ou de style sont extrêmes. Les facteurs « croissance » et « momentum » en vogue jusqu'alors ont été délaissés et le facteur « value » ne remplit pas son rôle de balancier en raison des risques liés au Brexit ou au...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Plus de high-yield et marchés émergents, moins de dette de la zone euro

Le point de vue d'Invesco          Les rendements ont une fois de plus été en hausse, particulièrement sur les classes d'actifs suivantes : le high yield et les marchés émergents. Nous ne craignons pas une récession imminente et nous achetons ces actifs aux rendements plus élevés. Nous réduisons notre exposition à l'investment grade européen, à la dette publique et à l'immobilier, tout en étendant une partie de notre exposition au high yield américain, à la dette émergente et à l'immobilier...