Connexion
/ Inscription
Mon espace

Tarifs bancaires : le grand écart !

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

A la demande de RTL et du quotidien « Le Monde », Choisirmabanque a réalisé une étude sur la réalité des frais bancaires en France toutes catégories sociales confondues : au 1er janvier 2013, les banques ont augmenté leurs tarifs de 1,22% en 1 an. Mais cette hausse à première vue raisonnable est en trompe l'œil. Selon qu'ils soient étudiants ou cadres supérieurs, les clients représentés par les six profils de notre enquête règlent en moyenne entre 83,93 € et 230,52 € par an de frais à leur banque.

Pour un même client les écarts de prix entre les établissements sont impressionnants :

- Pour un étudiant, les écarts vont du simple au quintuple entre la banque la moins chère et la plus gourmande.

- Un jeune actif au Smic paiera à peine 10 € par an s'il choisit la bonne enseigne et économisera ainsi 167 €.

- Un cadre pourra limiter sa facture à 44 euros, soit 5 fois moins que le montant moyen dans les 125 banques.

Les prix varient fortement d'une région à l'autre, y compris pour les banques d'un même réseau. Ainsi, un cadre supérieur paiera 156,28 € au Crédit Mutuel Sud-Ouest, mais 80% de plus en Bretagne.

Attention aux 'packages' : ils alourdissent la facture en incluant des produits inutiles, qui sont finalement moins chers à la carte. La Société Générale facture 242,27 € un client qui achète chaque produit et service à la carte, mais 288,14 € s'il choisit le package Jazz (cadre). Le constat est identique dans la plupart des autres établissements. Le 'package' est une fausse bonne idée !

Les banques en ligne arrivent en bonne position... Reste que pour obtenir des tarifs aussi avantageux, le client doit montrer patte blanche. Les banques en ligne imposent, en effet, des conditions de ressource ou d'épargne qui excluent de facto de nombreux particuliers. D'où aussi leur absence dans certains classements du baromètre.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation