Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le dollar a connu une course folle, mais pourrait maintenant marquer une pause

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Pour DWS Group,Les positions sur le marché des futures constituent des indices intéressants sur l'avenir du billet vert

Début 2017, les attentes économiques étaient fortes pour les États-Unis. En revanche, la zone euro était considérée comme une source inépuisable de déceptions politiques et économiques. Après le référendum sur le Brexit, de nombreux analystes ont craint de nouvelles surprises politiques sur le Vieux continent, notamment lors de la longue campagne présidentielle française. Mais l'Europe est finalement parvenue à dépasser les prévisions politiques et économiques. Cela a obligé les investisseurs en devises étrangères à revoir leurs positions, alors qu’ils avaient fortement misé sur un nouvel affaiblissement de l'euro. Rétrospectivement, nous aurions dû être plus attentifs à ces changements de positions. À l'époque, nous avons sous-estimé la possibilité d'un rebond de l'euro.

Début 2018, l'euro était remonté à une parité de 1,25 face au dollar, progressant d’environ 20% depuis le début d’année 2017. Les positions sur le marché des futures indiquaient alors que les acteurs du marché avaient complètement changé de camp, misant sur un renforcement de la monnaie commune européenne, les positions sur le marché des futures indiquaient alors une surpondération sur l’euro face au dollar. C'est l'une des raisons qui nous avaient amenés à considérer que la faiblesse du dollar était exagérée et que le billet vert offrait un potentiel de hausse.

Aujourd'hui, après une appréciation d'environ 10 centimes face à l'euro, la hausse du dollar semble connaître un coup d’arrêt. Les marges de manœuvre se sont certainement amoindries pour que le billet vert poursuive son rallye face à l'euro.

https://funds.dws.com

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Brexit et guerre commerciale au menu du 1er semestre

Billet mensuel du Docteur Leber, fondateur d'ACATIS, société de gestion value indépendante allemande. La guerre commerciale de Trump et l'imminence du Brexit sont les principaux thèmes du 1er semestre 2019.   A notre avis, Trump est « apprivoisé ». Nancy Pelosi l'a remis à sa place en pointant du doigt l'échec politique et la catastrophe économique du shutdown. Trump apparaît donc maintenant comme un boxeur à terre subissant la procédure de comptage. Ses partisans doivent maintenant décider...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
L'économie et la géopolitique favorisent toujours le dollar

L'analyse de Norman Villamin, CIO Private Banking à l'UBP. La croissance économique globale désynchronisée, combinée à la montée de l'instabilité politique au niveau régional et mondial, devrait continuer à alimenter la volatilité sur les marchés des devises et la vigueur du dollar dans le sillage de 2018. En 2019, le dollar devrait profiter d'une stabilisation de la croissance économique et de l'écartement des différentiels de taux d'intérêt entre les Etats-Unis et ses principaux partenaires...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Perspectives macroéconomiques d'automne : une divergence perturbatrice

Par Witold Bahrke, Stratégiste Macro Senior chez Nordea Asset Management L'économie mondiale connaît un ralentissement asymétrique, caractérisé par une surperformance de l'économie américaine face au reste du monde. Il en résulte un double effet de resserrement monétaire via la hausse des taux d'intérêt et l'appréciation du dollar. Cette divergence crée un équilibre instable : soit les États-Unis devront ralentir, soit la Chine et le reste du monde devront accélérer. Lors des prochains mois,...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les actions européennes restent une cible à privilégier

Depuis le début de l'année, les actions européennes sous-performent face aux actions américaines. Plusieurs raisons : la crise italienne, le sentiment d'un tassement de la croissance sur le Vieux continent et les risques sous-jacents à la stratégie de Donald Trump en matière de commerce international. L'amélioration des indicateurs conjoncturels actuellement observée permettra-t-elle de tirer parti de ce décalage de performance ? Le point avec par Julien Bonnin et Charles Haddad, gérants...