Connexion
/ Inscription
Mon espace

Election présidentielle mexicaine : constitution du gouvernement et nouveau budget sont à surveiller

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Une analyse de Patricia Urbano, Gérante Actions émergentes chez Edmond de Rothschild AM 

[…] Candidat - heureux - à la présidence pour la 3ème fois, la cote de popularité d’Andrés Obrador a sensiblement augmenté depuis les déclarations de Donald Trump contre les immigrants mexicains et les nombreux cas de corruption pendant le mandat du président Pena Nieto. Il a d’ailleurs mené une campagne anti-corruption reposant sur des positions nationalistes.

Andrés Obrador critique depuis bien longtemps la réforme du secteur de l’énergie. Il propose également d’augmenter les dépenses sociales, notamment en faveur des étudiants et des personnes âgées, ainsi qu’un meilleur accès à l’éducation. Toutefois, à la fin de sa campagne électorale, AMLO a adopté un ton plus modéré. Il a notamment changé son fusil d’épaule concernant la construction du nouvel aéroport international à Mexico et l’augmentation des adjudications de gisements pétroliers et gaziers. Andrés Obrador a fait savoir qu’il comptait mener une politique fiscale plus responsable que les autres candidats afin de démontrer sa crédibilité face aux investisseurs. Il ne veut commettre aucune erreur de communication. AMLO a réussi à tisser des alliances avec de grands dirigeants d’entreprises et des groupes de centre-droit au Mexique, confirmant notamment la nomination d’Alfonso Romo, un homme d’affaires très influent, en tant que directeur de sa campagne.

L’économie réelle se porte bien. La croissance du PIB ressort à 2,2% et le taux de chômage est faible, à 3,2%. L’économie américaine est également dynamique et soutient le Mexique. Toutefois, de nombreuses incertitudes subsistent. Quelles seront les décisions de Donald Trump concernant l’accord commercial de l’ALENA ? Imposera-t-il de nouveaux tarifs douaniers sur les importations, en particulier sur le secteur automobile ? Andrés Obrador prendra-t-il des mesures favorables aux marchés s’il obtient la majorité au Congrès ?

Difficile à dire si tous ces éléments sont intégrés dans les cours des actions, mais les valorisations mexicaines restent très basses par rapport à leurs niveaux historiques. L’indice MSCI du Mexique se négocie sur la base d’un écart-type de son PER moyen sur 5 ans. Si l’on tient compte du marché actions local (indice IPC), la décote est encore plus importante (2 écarts-types par rapport à la moyenne).

Nous avons récemment renforcé notre position sur le Mexique. Le pays conserve des liens très forts avec l'économie américaine, avec une industrie très compétitive. Si Andrés Obrador veut vraiment se montrer plus pragmatique, notamment en faisant preuve d’une plus grande responsabilité sur le plan budgétaire, le Mexique pourrait se révéler être un investissement judicieux. Nous surveillerons de près la constitution du gouvernement, les principales déclarations et le nouveau budget.

www.edmond-de-rothschild.com

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
2019 : un potentiel de croissance attractif des marchés émergents

Analyse des Gérants du fonds MainFirst Emerging Markets. Cornel Bruhin, Dorothea Fröhlich et Thomas Rutz. Des fondamentaux solides révèlent le potentiel de croissance des marchés émergents Les obligations d'entreprises des marchés émergents devraient générer des rendements solides au cours des prochaines années. Les fondamentaux des entreprises des pays émergents restent robustes, leur potentiel est en hausse; elles sont beaucoup moins endettées et disposent donc d'une plus grande marge de...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les marchés font preuve d’un excès de pessimisme peu justifié

Les investisseurs anticipent une récession. Certes, les facteurs de risques ne manquent pas mais ne justifient pas pour autant cet excès de défiance. Fortement pénalisées, certaines valeurs cycliques redeviennent de réelles opportunités d'investissement. L'analyse de Eric Turjeman, Directeur des Gestions Actions et Convertibles chez OFI AM Les valorisations actuelles des marchés actions semblent indiquer l'arrivée d'une récession au cours des prochains trimestres. Certes, une correction...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
"Le marché dispose encore d’une marge de progression"

Malgré les craintes d'une bulle, la plupart des investisseurs européens très fortunés estiment que le marché dispose encore d'une marge de progression selon le Baromètre d'investissement d'automne, commenté ici par Annabelle Azoulay, Directrice de J.P. Morgan Banque Privée en France. 67% de nos clients français et 59% de nos clients européens restent optimistes quant aux valorisations boursières, et sont d'avis que les conditions actuelles indiquent que le marché dispose encore d'une marge de...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Marchés : vers davantage de sélectivité

Pour les économistes de Groupama AM, l'environnement macroéconomique devrait rester favorable à l'horizon des prochains trimestres. Le scénario central de Groupama AM est celui d'une normalisation de l'activité économique en 2019 avec une croissance en voie de décélération, anticipée à 2,5% aux Etats-Unis et 1,6% en zone euro. « Les observateurs s'interrogent légitimement sur la fin du cycle économique américain, après une décennie de croissance positive. Selon nous, l'enjeu n'est pas celui de...