Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

L’épargne salariale atteint un record de 131,5 Mds€ d’encours gérés au 31 décembre 2017

L’Association Française de la Gestion financière (AFG) publie son enquête annuelle sur l’épargne salariale pour l’année 2017Au 31 décembre, les encours d’épargne salariale se sont établis à 131,5 Mds€, soit une progression de +7,3% par rapport au 31 décembre 2016.

Ces encours se répartissent entre :
-   Les fonds d’actionnariat salarié  à hauteur de 50,7 Mds€, soit 38,5% du total ;
-   Les fonds « diversifiés », investis eux-mêmes largement en actions, qui atteignent 80,8 Mds€, soit 61,5% du total.

Les encours des fonds ISR (hors effet technique) ont progressé de 14%. Plus d’1€ sur 4 est ISR (hors actionnariat salarié). Les fonds solidaires poursuivent leur progression à 7,4 Mds€, soit +19% sur 1 an.

Les encours détenus par les fonds à 7% en PME-ETI (PERCO+) dépassent le milliard d’€ au 31 décembre 2017.

Le nombre de comptes de porteurs d’épargne salariale reste stable à plus de 10,3 M€.

Le nombre d’entreprises équipées progresse de +3% à 315 000, dont 310 000 PME de moins de 250 salariés souscripteurs d’épargne salariale.

Les flux d’investissement dans les PEE et PERCO connaissent une hausse significa­tive de plus de 5%.

- Les versements ont dépassé 14,6 Mds en 2017 (+700 M€ par rapport à 2016).

  • 3,8 Mds€ au titre de la participation (+8,5% par rapport à 2016)
  • 4,9 Mds€ au titre de l’intéressement (+6,5%)
  • 2,9 Mds€ au titre des versements volontaires des salariés (idem à 2016)
  • 2,8 Mds€ au titre de l’abondement des entreprises (+ 8%)
  • 0,2 Mds€ au titre des versements de jours de RTT et de congés dans le PERCO (+10%)

- Le montant des rachats s’élève à près de 15,5 Mds€ (+10%) qui s’explique principalement par des remboursements importants dans les fonds d’actionnariat salarié. Les salariés ont profité de la bonne tenue de la bourse pour réaliser leur plus-value et ainsi utiliser leur épargne pour financer leurs projets, notamment pour constituer leur apport personnel au moment d’acquérir leur résidence principale. L’achat de la résidence principale a concerné près de 169.000 foyers (+17% par rapport à 2016) avec un apport personnel de 12 500€ en moyenne.


Le PERCO continue sa progression

- 15,9 Mds€ d’encours (+14,5% sur un an)
- 2,4 millions d’adhérents (+11%)
- 212 000 entreprises équipées (+2%)

Fin 2017, 48% des salariés sont en gestion pilotée sur leur PERCO. Le nombre de salariés en gestion pilotée a fortement progressé (+36%). Cette gestion pilotée représente désormais près du 1/3 du total des encours.

Le nombre d’entreprises équipées est en légère augmentation (212 000) et le nombre de salariés détenteurs d’un PERCO continue à progresser pour atteindre 2,4 millions (+11% sur un an).

La progression des encours des PERCO s’explique principalement par le bon niveau des versements nets qui atteignent près de 1,7 Mds€, comme en 2016.

Les versements bruts atteignent 2,7 Mds€ sur 1 an, soit une progression de près de 6% par rapport à 2016, et se répartissent de la façon suivante :
-   Participation : 18%
-   Intéressement : 15%
-   Versements volontaires des salariés : 24%
-   Abondement de l’entreprise : 30%
-   Transferts de PEE, de jours de congés et de RTT : 13%

Les rachats se sont élevés à 960 M€.

_________________


L’épargne salariale, forte de ses 131,5
Mds€ et de ses 10 millions de comptes, est une épargne utile aux salariés et à l’économie. Elle est majoritai­rement investie en actions grâce à l’actionnariat salarié et aux PERCO.

Dans la perspective de la loi PACTE prévue au printemps 2018, l’AFG participe aux consultations engagées par les pouvoirs publics sur le développement de l’épargne salariale et de l’épargne retraite.
L’AFG partage l’objectif du gouvernement d’élargir à tous les salariés le partage de la valeur créée par leur entreprise et l’épargne salariale. La suppression totale du forfait social pour les entreprises de moins de 50 salariés permettrait d’accélérer sa diffusion dans les PME.

Le développement du PERCO devrait être accéléré afin que sa montée en puissance permette aux salariés de mieux préparer leur retraite tout en dirigeant une part importante de leur épargne vers l’investissement productif de long terme, notamment les PME-ETI. De plus, le PERCO contribue d’ores et déjà fortement au financement de l’économie solidaire.

Les mesures de la loi Macron de 2015 devraient être amplifiées et des réflexions sur une plus forte incitation aux versements devraient être menées en capitalisant sur les atouts du PERCO qui font son succès auprès des salariés.

La liberté de choix entre capital et rente à la sortie du PERCO est un des éléments clefs de son développement, plébiscitée par plus des trois quarts des salariés.

www.afg.asso.fr

 

Lire la suite...


Articles en relation