Connexion
/ Inscription
Mon espace

« L’Italie et l’Allemagne n’effraient pas les marchés »

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS



L'analyse de François Raynaud, Gérant Allocation d’actifs & Dettes Souveraines chez Edmond de Rothschild AM.

Les marchés font preuve d’un excès de confiance dans un environnement économique favorable. Ils semblent peu se soucier du risque politique en Italie et en Allemagne. Depuis le début de l’année, les spreads à 10 ans de la dette italienne versus allemande se sont resserrés de 30 points de base. Selon nous, il convient de rester prudent à l’approche des élections italiennes et du vote des militants du SPD, appelés à se prononcer sur la participation à une grande coalition.

Bien que le risque politique reste contenu à court terme en Italie, aucun scenario n’est véritablement acquis. Les investisseurs misent soit sur une coalition de droite- droite radicale qui n’appliquerait pas les mesures coûteuses de son programme incompatibles avec les finances de l’Italie, soit sur un accord de grande coalition entre les partis pro-européens. Mais ce scénario ne tient qu’à un fil dans les projections de sièges alors que le mode de scrutin, caractérisé par un mélange de proportionnelle et de scrutin uninominal à un tour, rend l’issue imprévisible. Dans ce contexte, nous sous-pondérons la dette souveraine italienne.

Un 2ème rendez-vous politique crucial pourrait venir déstabiliser les marchés. Depuis le 20 février et jusqu’au 2 mars, les militants du SPD sont invités à s’exprimer sur le contrat de coalition négocié avec la CDU/CSU d'Angela Merkel, déjà approuvé à la quasi-unanimité par les 1 000 délégués du parti de la chancelière allemande lundi 26 février, mais approuvé à 56% seulement par les délégués du SPD. Le résultat sera connu le 4 mars. Le « oui » ouvrirait la voie à la formation d’un gouvernement. Dans le cas contraire, l’instabilité politique allemande mettrait en difficulté les projets d’intégration avancée de la zone euro partagés par le SPD et le président Macron, ce qui devrait affaiblir les performances des dettes souveraines périphériques.

La combinaison de ces 2 échéances politiques cruciales pourrait créer de la volatilité, source d’opportunités qu’il faudra savoir saisir au bon moment. Par conséquent, nous conservons des liquidités pour disposer de marges de manœuvre dans le but de réaliser de nouveaux investissements.

www.edmond-de-rothschild.com

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...