Connexion
/ Inscription
Mon espace

Un environnement positif pour la dette et les devises des marchés émergents

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Malgré des rendements potentiellement plus modestes, Loomis Sayles, affilié de Natixis Investment Managers, prévoit la poursuite des tendances positives sur les marchés émergents (EM).

La tendance à la hausse de la croissance observée dans les mondes développé et émergent, conjuguée au maintien de la stabilité de l’économie chinoise, à la stabilité relative des prix des matières premières, à une large amélioration des fondamentaux des pays souverains et des entreprises, et à des indicateurs techniques influant favorablement le marché, sont autant d’éléments qui devraient générer un environnement positif pour la dette et les devises des marchés émergents.

Bien que les crédits souverains et des entreprises offrent une hausse attrayante des rendements par rapport aux autres catégories d’actifs, c’est la dette libellée dans la devise locale qui constitue selon nous le segment le plus attrayant des obligations émergentes. Grâce à une inflation stable ou en ralentissement et des taux d’intérêts réels (rendements nominaux moins l’inflation) relativement élevés, les investisseurs pourraient bénéficier de rendements nominaux élevés et d’une appréciation potentielle du prix des obligations.

Cette perspective positive comporte toutefois quelques risques. La trajectoire des taux d’intérêts des banques centrales du G3 (Europe, Japon et États-Unis) ainsi que les événements géopolitiques persistants sont une source d’appréhension pour les investisseurs du marché émergent. Un changement insuffisamment médiatisé sur le rythme de changement de politiques monétaires conciliantes des banques centrales du G3 aurait un impact négatif sur la plupart des actifs du marché émergent. La politique commerciale des États-Unis, notamment l’ALÉNA (Accord de Libre Échange Nord-Américain), va se trouver au premier plan des enjeux au cours du 1er trimestre, et en fonction du résultat, pourrait avoir un impact significatif sur l’Amérique latine. En outre, les pays du marché émergent sont confrontés cette année à un calendrier riche en élections. En effet, les élections du Mexique et du Brésil pourraient avoir impact potentiellement important pour la dette du marché émergent. (La campagne électorale du Mexique commencera au moment même où les négociations de l’ALENA devraient se terminer. Cette combinaison d’événements pourrait avoir un effet négatif sur le sentiment des investisseurs.) Bien qu’elles n’aient pas d’élections officielles au cours de l’année, la Turquie et l’Afrique du Sud font également face à des risques politiques susceptibles de peser sur le sentiment du risque.

 

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....