Connexion
/ Inscription
Mon espace

Retour à « l'ancienne normalité »

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par rapport aux données historiques, la récente correction des marchés boursiers n'a rien d’exceptionnel, analyse Deutsche AM.

Il y a quelques années, le fait de parler d’une « nouvelle normalité » était devenu à la mode sur les marchés. Les intervenants du marché entendaient par là qu’après la crise financière de 2008 et la récession mondiale ayant suivi, la reprise économique semblait vouée à rester terne. Le désendettement du secteur privé et la convalescence du marché du travail semblaient lents. Les banques centrales ont eu recours à des mesures non conventionnelles jusqu’alors impensables, espérant que le « quantitative easing » stimulerait les prix des actifs, encouragerait la prise de risque et réduirait la volatilité des marchés financiers. Sur Google, les requêtes de mots-clés contenant l’expression « new normal » ont atteint leur pic en septembre 2012.

Dans les années qui ont suivi, la hausse des prix des actifs et la faible volatilité ont à leur tour constitué une nouvelle normalité. L’évolution des marchés actions est presque devenue à sens unique. D'où l'inquiétude suscitée par la correction des marchés à partir du vendredi 2 février. Toutefois, par rapport aux données historiques, cette baisse de 7,8% enregistrée sur le S&P 500 ne semble pas si exceptionnelle. Notre « graphique de la semaine » analyse les chutes maximales des actions enregistrées entre les pics et les creux de chaque année civile (« maximum drawdowns »). Jusqu'à présent, 2018 a suivi les tendances observées à long terme. L’année 2017 était au contraire inhabituelle avec un « maximum drawdown » exceptionnellement faible, faisant déjà suite à plusieurs années de calme relatif

Cette analyse détaillée est à lire, en anglais, ici

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...