Connexion
/ Inscription
Mon espace

CPR AM table sur un retour en grâce des actions

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Lors de la conférence de presse du 29 janvier – qui avait pour thème Comment jouer les actions en 2013 ? – Cyril Collet, directeur de la gestion actions de CPR Asset Management, entouré de deux des responsables de son équipe, a brossé le décor et expliqué en quoi le secteur international des infrastructures et le segment des valeurs moyennes françaises étaient particulièrement porteurs. « L’activité se matérialise lentement en ce début d’année. Les tensions sur les dettes continuent à s’estomper grâce aux mesures de la BCE et aux décisions politiques. Et, si la croissance est encore atone, l’environnement est apaisé. Nous pensons que la zone euro et l’Europe seront à suivre, de même que les marchés émergents, qui redémarrent. Les taux longs sont très bas et l’on parlera peut-être prochainement d’une bulle sur le crédit. Si vous voulez faire de la performance, il va falloir être exposé aux actions. » Pour CPR AM, il ne fait pas de doute que les actions vont rester bien orientées. Certainement, en tout cas, pendant deux ans, ce que la réallocation des flux d’investissement, positive pour les marchés européens, devrait favoriser. L’investisseur doit naturellement se positionner pour tirer le meilleur parti des tendances qui se dessinent.

  • Le fonds CPR Global Infrastructures permet de miser sur les complémentarités entre pays développés et pays émergents en termes d’infrastructures (bâtiments et matériaux de construction, transport et logistique, équipements de communication, énergie et services aux collectivités…). Vincent Formery, son gérant, précise que les besoins dans le monde sont colossaux, avec l’évolution démographique, l’urbanisation galopante et la tertiarisation des économies.

D’ici à 2030, d’après l’OCDE, les dépenses en infrastructures se chiffreront à 53 trillions de dollars, soit  l’équivalent annuel de 2,5% du PIB mondial ! Le portefeuille contient cent cinquante titres, dans un univers qui en rassemble deux mille cinq cents. Quelques noms : Eiffage, Mills, Cemex, Saint-Gobain, Suzuki, Caterpillar, TSMC, Cisco, Schlumberger, OMV. « Les infrastructures s’inscrivent dans la perpétuité : soit on les crée, soit on les rénove, fait observer Vincent Formery. En outre, elles offriront une couverture contre l’inflation sur des actifs tangibles. »

  • Le fonds CPR Middle-Cap France permet d’accompagner la croissance française avec les petites et moyennes capitalisations. Selon Eric Labbé, qui en assume de longue date le pilotage avec un art consommé, les petites et moyennes valeurs ne sont pas plus risquées que les grandes. C’est même le contraire ! Le gérant énumère d’autres avantages : « Les stratégies de niche sont plus faciles à suivre. Le couple rendement/risque est attrayant. Les profils de risque sont multiples. Il est possible de faire une véritable diversification sectorielle. L’exposition internationale de l’activité est importante – ce qui est parfois méconnu –, puisqu’elle se limite en moyenne à 15 % à la France et que 62 % des chiffres sont réalisés hors d’Europe. La sensibilité aux fusions-acquisitions est aussi une réalité. Les hedge funds ne s’y intéressent pas. Elles ne sont pas gênées pas les produits dérivés. Les brokers ne les regardent pas toujours et ceux qui en achètent sont censés savoir ce qu’ils font. Last but not least, les valorisations sont raisonnables au regard des perspectives de croissance des bénéfices. »

Les titres ne manquent pas : Technicolor, Groupe Eurotunnel, Teleperformance, Bureau Veritas, Eutelsat Communications, Ubisoft, Ingenico, CFAO, Soitec, Maurel et Prom, Bourbon, Seb, Bic, Bénéteau, JCDecaux, Zodiac, Bull, Faiveley, Rubis, Orpea, Naturex, Virbac, Bolloré, Hi-Media, EOS Imaging, Toupargel, Sopra Group, Groupe Steria, Parrot, GL Events, Gameloft, Ipsos, Exel Industries, Groupe Gorgé, ID Logistics, etc. Le fonds, qui est éligible au PEA, comprend soixante-quinze valeurs. La médiane de capitalisation boursière ressort à 650 millions d’euros.

Michel Lemosof

Cliquez ici et retrouvez notre avis sur les fonds CPR AM dans le Bas de laine 243, à paraitre le 5 février.

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Le Crédit Agricole lance « Trajectoires Patrimoine » : l’accès au conseil patrimonial, dès le 1er euro

En 3 ans, 2/3 des clients des Caisses régionales bénéficieront de ce conseil personnalisé, soit 14 millions de personnes. Le conseil réinventéLa démarche Trajectoires Patrimoine permet aux clients des Caisses régionales d'être accompagnés de façon globale, grâce à l'intégration des expertises financières et immobilières du groupe, et personnalisée par la co-construction de la proposition de valeur avec le conseiller. Une vision globale- de leur budget et de leur patrimoine : banque,...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Fonds patrimoniaux : notre sélection limite les dégâts

  Un gérant qui a une très longue expérience vient de déclarer qu'il n'a jamais vu une année comme 2018, avec de telles moins-values dans pratiquement toutes les classes d'actifs, le mouvement s'accélérant en fin d'année. Dans ces conditions, le repli trimestriel de 10,1 % enregistrée par notre liste de fonds patrimoniaux doit être relativisée.   Depuis la mise à jour du 4 octobre 2018, notre sélection patrimoniale a, notamment, été affectée par les reculs d'Amilton Global (particulièrement...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Petites capitalisations européennes, des opportunités selon RJAMI

Les petites capitalisations sont celles qui, l'an dernier, ont payé le plus lourd tribut à la baisse des marchés. Mais Louis de Fels et Edwin Faure, gérants des fonds Raymond James MicroCaps et Raymond James SmallCaps, deux des fonds de la gamme de Raymond James Asset Management International (RJAMI), ne jettent pas le bébé avec l'eau du bain !   Repricing du risque C'est essentiellement en raison de leur moindre liquidité et, aussi, parce que la pratique du small is beautiful a peut-être été...