Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les investisseurs doivent faire preuve d’un optimisme prudent

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Selon State Street Corporation, qui a publié a publié ses perspectives 2018, les 12 prochains mois devraient apporter un certain optimisme pour les actifs à risque. Si la croissance équilibrée des marchés semble indiquer une économie en bonne santé, l’année 2018 pourrait cependant mériter une certaine prudence.

« Beaucoup espèrent que le scénario économique idéal alliant une croissance mondiale solide et une inflation modeste produira une autre année exceptionnelle pour les marchés financiers, mais ce sera sans doute plus difficile » a déclaré Tim Graf, Directeur de la stratégie Macro de State Street Global Markets. « Les investisseurs accumulent des actifs à risque depuis plus d’un an maintenant et malgré de fortes attentes, les primes de risque et la volatilité dans certains secteurs sont d’une faiblesse alarmante. La reprise des différentes économies a démarré il y a plus d’1 an, les écarts de production se resserrent et les banques centrales vont probablement commencer à retirer progressivement leur soutien à l’économie. Cela signifie qu’il faudra adopter une bonne dose de prudence cette année tout en conservant l’optimisme qui a caractérisé une bonne partie de 2017. »

« En Europe, les perspectives d’inflation ont évolué positivement en 2017, mais pas autant que nous l’espérions. Notre mesure de l’inflation en ligne, PriceStats a terminé l’année à 1,3% », poursuit Tim Graf. « Si la zone euro a continué à surprendre, avec des résultats positifs pour la plupart de l’année 2017, l’inflation de base n’a pas répondu aux attentes ; alors que l’on s’attend à une réduction de l’écart de production en 2018, les observateurs espèrent toujours que l’inflation de base finira par s’accélérer. Notre analyse indique que les marchés commencent déjà à intégrer ces attentes inflationnistes, qui tendent à la hausse. Mais, pour le moment tout au moins, la tendance actuelle de l’inflation présente peu d’indications soutenant ces espoirs malgré une meilleure croissance. »

« Après des années d’expansion, 2018 semble toujours vouée à produire une solide croissance économique » a ajouté Antoine Lesné, Directeur EMEA de la stratégie et de la recherche SPDR ETF chez State Street Global Advisors. « La réforme fiscale aux États-Unis pourrait renforcer l’inflation, mais le scénario de référence reste toujours de ne pas négliger les obligations. Si la liquidité demeure abondante, les banques centrales retirent graduellement leur soutien à l’économie. Cela pourra commencer à affecter le marché du crédit dans quelques temps, mais pour l’instant les actifs à risque devraient, selon les prévisions, continuer à bien se comporter, jusqu’à ce que le PIB mondial atteigne son point culminant. Cette année peut présenter une autre opportunité pour les actifs à risque alors que les anomalies persistantes du marché continuent de contredire des données fondamentales plus solides ; mais les investisseurs devraient envisager d’intégrer progressivement un élément de prudence pour renforcer leur portefeuille. »

www.statestreet.com/fr

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...