Connexion
/ Inscription
Mon espace

LE PERP Eres 163x privilégie les rentiers...

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

 

PERF, l’association souscriptrice du contrat « Le PERP Eres 163x », ERES, distributeur du contrat et 163x, son promoteur, annoncent des rendements particulièrement compétitifs sur le fonds en euros, tout en dotant de manière significative la provision pour participation aux bénéfices.

Les contrats d'épargne retraite sont transférables uniquement en phase de constitution. En phase de rente, ils ne peuvent plus faire l'objet d'un transfert, ce qui incite certains assureurs à délivrer un rendement supérieur en phase d'épargne pour « attirer le chaland ». Depuis 3 ans, PERF, Eres et SwissLife ont pris le contrepied de cette stratégie « piège » en adoptant une stratégie de rémunération sur le fonds en euros plus favorable aux rentiers qu'aux épargnants.

Les taux de participation aux bénéfices nets de frais de gestion du fonds en euros du contrat « Le PERP Eres 163x » sont fixés à :
- 2,75% en phase de rente
- 0,60% en phase d’épargne

Initiée en 2015, cette politique de distinction entre la revalorisation en phase d’épargne et la revalorisation en phase de rente s’inscrit dans la durée. Elle matérialise la volonté de l’association PERF : respecter l’objectif retraite du contrat et privilégier les rentiers. Dans la période actuelle d’inflation très faible, ce taux constitue une hausse significative du pouvoir d’achat des retraités.

Ces performances sont rendues possibles par :
- le cantonnement réglementaire des actifs : ce cantonnement garantit des résultats indépendants des éventuels engagements pris par l’assureur sur d’autres contrats,
- une gestion actif/passif de l’assureur tenant compte de la duration très importante des engagements de rente
- un taux d’investissement en Unités de Compte proche de 80% en phase d’épargne : les rétrocessions associées versées par les asset managers alimentent le fonds en euros et bénéficient aux adhérents.

www.eres-group.com

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l'investissement « plaisir » Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s'est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l'entreprise. Quand avez-vous créé votre premier GFV ? C'était en 1989. Dans le cadre de l'expertise comptable et fort de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Marc Divoux, Finance SA

Entretien avec Jean-Marc Divoux, gérant du fonds Expert Patrimoine Après avoir réuni certaines expertises de Robeco, de Commodities AM, de KBL Richelieu et AG2R AGICAM, Finance SA a accueilli Jean-Marc Divoux dans l'équipe de gestion en février dernier. Il y déploie désormais son expertise de gestion dont il nous parle avec passion. Quel a été votre parcours ? Après une formation d'ingénieur (avec une option en intelligence artificielle, ce qui, dans les années 80, n'était pas encore à la...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
ISR et performance

La Financière de l'Echiquier présente une nouvelle étude sur ISR et performance La Financière de l'Echiquier, qui revendique un rôle de pionnier de l'application à la gestion d'actifs des critères ESG en France, vient de réaliser une grande étude sur ISR et performance. Bonne nouvelle : l'extra-financier ne détruit pas de valeur ! « Faut-il, s'interroge Didier Le Menestrel, président de La Financière de l'Echiquier, se résoudre à un sacrifice de performance lorsque l'on choisit d'investir de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
+ 4,5 % en un mois pour notre sélection diversifiée

Entre le 7 février et le 6 mars, notre sélection de supports d'investissement diversifiée s'est octroyée 4,5 %. Un beau score en ligne avec la poursuite du rebond des indices boursiers depuis la fin de l'année dernière. Un potentiel de 64,3 % pour une de nos valeurs Au cours des quatre semaines écoulées, huit lignes sur dix se sont mises en évidence, à commencer par Spie (+ 13,8 %) et SII (+ 11,2 %). Saint-Gobain fait encore du surplace, en dépit de la politique de repositionnement ambitieuse...