Connexion
/ Inscription
Mon espace

2018 : une nouvelle année de hausse en perspective sur les marchés actions

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

 

Par Benjamin Philippe, responsable de la gestion action chez Degroof Petercam Gestion 

Les prévisions de croissance pour 2018 et l’effet de la réforme fiscale aux Etats-Unis devraient continuer de soutenir les indices boursiers l’an prochain. 

Les marchés européens offrent de belles opportunités à saisir. Les marchés ont salué, début décembre, le vote par le Sénat de la réforme fiscale aux Etats-Unis. Certains analystes estiment que cette réforme devrait entraîner une révision à la hausse de 10% des bénéfices par action (BPA) des entreprises américaines l’an prochain. Ainsi, les indices boursiers américains, qui affichaient des PER élevés, se retrouvent mécaniquement moins fortement valorisés. Avec un indice S&P qui se négocie à 16 fois les bénéfices 2017 contre près de 20 fois en 2002, les actions américaines ne sont pas si « chères » et les investisseurs peuvent envisager l’année 2018 avec une certaine sérénité. D’autant que 75% des entreprises américaines ont battu le consensus lors de la publication de leurs derniers résultats trimestriels.

De leur côté, les marchés européens ont déçu les investisseurs, au cours du mois écoulé, avec seulement 45% d’entreprises du Stoxx Europe 600 ayant battu le consensus. Les valeurs européennes conservent, malgré tout, un potentiel de hausse réel en 2018. Le PER moyen des actions européennes ressort à 13,8 fois les bénéfices 2017 contre une moyenne historique de 13,2. Par ailleurs, le retour du risque politique (problème catalan, élections allemandes, négociations difficiles sur le Brexit) s’atténue semaine après semaine. Or, le scénario économique pour l’année qui vient s’avère positif avec une croissance attendue de la zone euro de 2% et un taux d’inflation de 1,4%.


Des réactions du marché parfois excessives sur certaines valeurs

Si le « newsflow » reste globalement positif, il faut néanmoins souligner que la moindre publication décevante provoque, depuis plusieurs semaines, des réactions assez marquées, signe d’une nervosité palpable des investisseurs. Ainsi, le « profit warning » d’Elior a fait chuter le titre du groupe de restauration collective. Fin octobre, une étude décevante de phase III avait entraîné l’effondrement de l’action DBV Technologies. Mais ces réactions excessives des marchés offrent aussi l’occasion de se repositionner sur des valeurs parfois injustement sanctionnées. Ainsi, la baisse récente du titre d’Altran ne doit pas faire oublier que le groupe d’ingénierie vient de réaliser une acquisition très pertinente, celle de l’Américain Aricent pour 1,7 Md€, qui devrait lui permettre d’atteindre ses objectifs 2020 avec 2 ans d’avance.

Dans cet environnement de faible volatilité générale mais de suréaction de certaines valeurs face à un « newsflow » parfois capricieux, les opportunités restent nombreuses sur les marchés européens. Parmi les valeurs les plus attractives, les équipementiers automobiles comme Valeo et Michelin restent à privilégier. Vinci (concessions) et Bouygues (BTP) devraient profiter du climat d’embellie économique. Les réformes votées sous l’impulsion d’Emmanuel Macron et visant à redonner du pouvoir d’achat aux salariés devraient également profiter à une valeur de consommation comme Carrefour qui suscite actuellement une véritable défiance de la part des investisseurs. Avec l’arrivée d’Alexandre Bompard et la réorganisation du management, le titre pourrait connaître une vraie « recovery ». Le contexte de remontée des taux longs devrait également rester favorable aux valeurs financières (Société Générale, Axa).

www.degroofpetercam.be/fr

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...