Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les consommateurs chinois, pionniers du numérique

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

 

« Les flux suivront-ils la performance ? »  Analyse de Deutsche AM   

L’optimisme des consommateurs chinois reste vigoureux grâce à des perspectives économiques stables. Cet été, l’indice de confiance des consommateurs chinois a atteint 114,6 points, son plus haut niveau en 20 ans. Ces dernières années, la consommation chinoise a connu une véritable embellie. Une embellie essentiellement liée au fait que la croissance des salaires a surpassé le rythme de la croissance économique globale. Ce boom de la consommation ne concerne pas particulièrement les biens alimentaires de base qui sont largement produits en Chine, mais plutôt les biens de luxe et les importations. Cet été, le Bureau National des Statistiques soulignait que l’achat de SUV et de biens de divertissement enregistraient une croissance supérieure à celle du commerce de détail dans son ensemble.

Ce dynamisme de la consommation chinoise intègre une nouvelle composante : il semble être mené par un effet richesse lié à la hausse récente des prix de l’immobilier. Globalement, l’impact de cet enrichissement sur les prix n’était pas significatif avant 2016, puisque le prix des biens ne permettait alors de dégager de gains notables que dans les grandes villes où 8,9% de la population urbaine totale vivait tout au plus. Depuis, l’explosion des prix de l’immobilier a atteint les villes de taille moyenne et leurs villages satellites. Pris tous ensemble, ils représentent 63,4% de la population urbaine chinoise. Cela signifie concrètement qu’une plus large part de la population chinoise en tire parti.

En termes structurels, le déclin progressif mais régulier du taux d’épargne chinois devrait aboutir à une participation croissante des consommateurs à la dynamique du PIB. Une consommation plus élevée devrait être un facteur interne de renfort à la croissance du PIB, réduisant de fait la dépendance aux exportations. Dans cet environnement, le domaine de l’IT revêt une importance toute particulière. Il n’y a pratiquement aucune tendance IT récente qui n’ait d’abord pris de l’ampleur en Chine, contribuant en retour au développement énergique de la consommation. Les portemonnaies électroniques tels qu’Alipay ou Wechat Pay, par exemple, sont devenus à ce point populaires en Chine qu’aujourd’hui les consommateurs utilisent ces portes monnaies électroniques pour payer leur déjeuner, leur loyer, leur électricité ou même leurs courses au lieu de faire l’appoint en liquide ou de payer par carte bancaire.

Avec un poids avoisinant les 40%, le secteur des technologies informatiques est devenu le plus important de l’indice MSCI Chine. Rien que sur les huit premiers mois de l’année, ce secteur a, à lui seul, affiché une croissance de 71,93%, comparé aux 41,69% de l’indice chinois généraliste. Les innovations du secteur IT ont également abouti à une recrudescence du poids des secteurs des biens de consommation et financiers dans l’indice. Le top 10 des entreprises de l’indice MSCI Chine rassemble aujourd’hui des sociétés internet telles que Tencent Holdings, Alibaba Group, Baidu.com, Netease.com et le géant chinois du mobile China Mobile. Avec des ETFs répliquant l’indice MSCI Chine, les investisseurs peuvent avoir accès au dynamisme d’un marché chinois qui se caractérise par un consumérisme croissant.

https://deutscheam.com/

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...