Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les pays de la zone euro ont rétabli leurs balances courantes

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Selon Deutsche AM, la stabilité de la zone euro n’est plus un sujet d’inquiétude pour les marchés.

A juste titre ? 

Peu de médias ont abordé récemment le sujet de la stabilité de la zone euro. Est-ce le signe que nous sommes dans une période de calme avant la tempête, ou bien cela signifie-t-il que la zone dotée de la monnaie unique a gagné en stabilité ?
Nombreux sont ceux qui se réfèrent à la tempête qui a déferlé aussi bien sur les économies du Vieux continent que sur les marchés financiers plus tôt dans la décennie, tempête marquée par la crise des dettes souveraines. Il s’agissait d’une crise, assurément, mais on peut douter sur le fait que la dette souveraine était vraiment au cœur du problème. En se référant aux statistiques du FMI, on observe que l’Irlande avait un ratio dette/PIB de 24% avant la crise, 39% dans le cas de l’Espagne, et 69% pour le Portugal, tandis que la Belgique culminait à 91%. Au regard de ces chiffres, on aurait pu croire que ce dernier pays était aussi le plus risqué de la zone euro. Mais c’est en fait l’Irlande qui a été le deuxième pays, après la Grèce, à devoir être renfloué. Par conséquent, l’indicateur des niveaux de dette publique ne s’est pas avéré être pertinent pour identifier les pays vulnérables.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Les soldes des comptes courants ont été bien plus éclairants.

Celui de l’Irlande était négatif (à plus de 5% du PIB), celui de l’Espagne était proche de -10%, celui du Portugal à -11%, et la Grèce affichait un solde de son compte courant à -15%. En revanche, la Belgique enregistrait un excédent (légèrement en dessous de 2% du PIB). Ainsi, il en ressort que la crise de la zone euro était bien plus une affaire de solde de la balance courante que de niveau des dettes souveraines. 
Où en sont, aujourd’hui, les pays périphériques européens en la matière?
- L’Espagne, qui affichait un déficit de sa balance courante à plus de 110 Mds€ par an avant la crise, enregistre maintenant un excédent d’environ 20 Mds€.
- Le Portugal a également réussi à remettre en bon ordre sa balance courante.
L’Italie également est parvenue à générer un excédent de plus de 45 Mds€.

Par conséquent, nous en conclurons que la zone euro a en effet réussi à stabiliser sa situation financière. Pour encore longtemps ? Continuons de regarder attentivement les balances des comptes courants.

https://funds.deutscheam.com

   

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...