Connexion
/ Inscription
Mon espace

Ingénierie patrimoniale : le savoir-faire du Groupe Crystal - Expert & Finance

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Avec l’acquisition d’Expert & Finance, le Groupe Crystal - Expert & Finance devient l’un des leaders des réseaux indépendants de conseillers en gestion de patrimoine.

Depuis mai 2017, le Groupe Crystal - Expert & Finance a fait l’acquisition d’Expert & Finance et est ainsi devenu l’un des leaders français du conseil indépendant en investissement et en gestion de patrimoine, avec 35 000 clients, 2,5 Mds€ d’encours administrés et 220 collaborateurs. Le Groupe renforce ainsi sa position de partenaire privilégié du conseil patrimonial auprès des chefs d’entreprise, des professions libérales et des Français non-résidents.
«  L’acquisition d’Expert & Finance s’inscrit dans un projet global sur le long terme visant à créer une marque leader du marché de la gestion de patrimoine. Ce nouvel ensemble bénéficiera de l’agrégation des différentes compétences en France et à l’international et d’un actionnariat équilibré entre des professionnels expérimentés de la gestion de patrimoine et des institutionnels reconnus. Cela permettra ainsi le développement d’une gamme inédite de solutions financières et immobilières en architecture ouverte pour apporter des services structurés, à forte valeur ajoutée en matière de gestion de patrimoine et d’optimisation de la rémunération et de la protection sociale » souligne Bruno Narchal, Président, associé fondateur du Groupe Crystal - Expert & Finance.

Une approche patrimoniale globale avec une offre de conseil d’ingénierie patrimoniale, d’optimisation de la rémunération du dirigeant et de préparation à la transmission d’entreprise. « L’anticipation et l’approche globale systématique du patrimoine du chef d’entreprise par les conseillers en gestion de patrimoine, en parfaite synergie avec l’Expert-Comptable, font d’Expert & finance un acteur de proximité du dirigeant. Nous proposons les opérations en amont et accompagnons les dirigeants tout au long des rendez-vous jusqu’à la mise en œuvre finale de la stratégie.» souligne Jean-Maximilien Vancayezeele, directeur général du Groupe Crystal - Expert & Finance.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 


L’apport-cession, une stratégie d’optimisation pour les chefs d’entreprise

Expert & Finance accompagne le chef d’entreprise dans son opération d’apport-cession, du conseil juridique jusqu’aux solutions de réinvestissement Préalablement à la vente de sa société, le chef d'entreprise peut dans certains cas créer une société holding dans laquelle il apportera tout ou partie de ses titres. Aucun impact fiscal puisque l'opération d'apport permet de placer la plus-value sur les titres apportés sous un régime de report d'imposition. Autrement dit, la plus-value est calculée mais l’imposition sera due ultérieurement, lorsque le chef d’entreprise cèdera les titres de la société holding. Lorsque la société holding va vendre les titres de l’entreprise et obtenir le produit de cession, elle n’aura donc aucune plus-value et obtiendra l’intégralité du produit de cession à réinvestir.

Dans le cas d’un apport et d’une cession par la holding dans un délai inférieur à 3 ans, l’administration fiscale impose que la holding réinvestisse au moins 50 % du produit de cession dans une nouvelle activité économique afin que l’impôt en report d’imposition ne soit pas dû. Différentes solutions peuvent alors être proposées, même sans volonté du chef d’entreprise de redémarrer personnellement une activité économique.

Quels sont ses avantages ?
- L’optimisation immédiate de la plus-value de leur entreprise et la maximisation de la trésorerie à investir
- La dynamisation du patrimoine professionnel
- Le renforcement et développement de leur patrimoine privé

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

_______________________

Cas concret d’apport-cession

Monsieur Expert souhaite céder son entreprise pour se reposer sans avoir besoin de l’intégralité des capitaux. Il est propriétaire des titres de la SARL Finance exerçant une activité de courtage. Il a acheté ses titres 100 000€ il y a 15 ans. Monsieur Expert a trouvé un repreneur idéal, qui souhaite reprendre la société pour une valeur de 1 000 000€. Si Monsieur Expert cède ses titres, il devra donc déclarer une plus-value de 900 000€. Dans son cas, il ne bénéficierait pas des régimes de faveur. Sa plus-value serait imposable selon le régime de droit commun.

Le coût de sa plus-value serait le suivant :
- Imposition sur la plus-value
: 900 000 x -65% (abattement pour la durée de détention) x 45% (tranche maximale de l’impôt sur le revenu) : 141 750€
- Prélèvements sociaux : 900 000 x 15,5% = 139 500€
Après paiement de l’impôt, Monsieur Expert obtiendrait alors un produit de cession de 718 750€.

En optant pour un apport cession, si la société holding a reçu les titres sur une valeur de 1 000 000€, et les revend sur la base du même montant : elle n’a donc aucune plus-value, et obtient 1 000 000€ à réinvestir. Ainsi, par rapport à une vente en direct où Monsieur Expert pourrait réinvestir 718 750€ net d’impôts, ici la holding peut réinvestir l’intégralité du produit de cession, soit 1 000 000€.
Dans notre cas, Monsieur Expert réalise cette opération sans volonté de redémarrer personnellement une activité économique. Devant cette obligation, il est donc impératif pour lui d’anticiper au plus tôt les possibilités ouvertes pour maintenir son report d’imposition.

Deux orientations peuvent ainsi être proposées aux chefs d’entreprise pour les réinvestissements :
- 50% dans le cadre de l’obligation de réinvestissement dans une activité économique. Nous proposons des fonds dédiés avec différents partenaires spécialisés dans le capital investissement, des solutions de réemploi dans l’immobilier parisien ou dans des entreprises innovantes.
- 50% dans le cadre d’investissements patrimoniaux dans une holding patrimoniale, avec notre offre de plus en plus étendue pour diversifier les investissements, comme des SCPI, des contrats de capitalisation, des produits structurés, des comptes titres, des Club Deal, des FPCI, etc.
_______________________

www.groupe-crystal.com

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
« European Sustainable Infrastructure Debt », investir dans la dette infrastructure

Lancé par NN Investment Partners (NN IP), le fonds NN (L) European Sustainable Infrastructure Debt* vient renforcer la gamme durable de NN IP et répond à la demande croissante d'investissement dans des actifs réels. La dette infrastructure est largement perçue par les investisseurs comme particulièrement attractive car elle offre des rendements convaincants, ajustés au risque, et présente par la même occasion des avantages sociaux, environnementaux et économiques, générés par les principaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Placements 2019 : l’immobilier et le non coté privilégiés ?

Une analyse d'Olivier Grenon-Andrieu, Président d'Equance L'année 2018 a été marquée par un net repli des marchés actions. Ce phénomène vient rappeler aux investisseurs à quel point il est utile de diversifier ses placements sur d'autres classes d'actifs, en particulier l'immobilier et le non coté, qui peuvent offrir des rendements élevés et décorrélés des marchés financiers.  Beaucoup d'investisseurs ont eu du mal à faire fructifier leur épargne au cours de l'année passée. En cause : le...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Expatriés, les oubliés de Bercy ?

Tribune d'Olivier Grenon-Andrieu, président d'Equance Alors que les débats animent encore les bancs du Parlement en cette fin d'année, l'un des textes emblématiques du dernier trimestre, le projet de loi de finances 2019 (PLF) a été voté au Sénat en première lecture avant son retour devant l'Assemblé nationale actuellement. Les quelques 2 millions de français établis à l'étranger sont rejoints chaque année par 3% de nouveaux expatriés auxquels il convient d'ajouter environ 500 000 français non...