Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

« 10 idées reçues sur les ETFs »

La montée en puissance des ETFs (Exchange Traded Funds) a impulsé une véritable transformation du paysage de l’investissement : très populaires aux Etats-Unis, les investisseurs européens ont également un fort attrait pour la gestion passive.

La raison de cette tendance est simple : les ETFs permettent à tous les investisseurs quels qu’ils soient d’avoir accès aux mêmes solutions d’investissement que les investisseurs institutionnels et ce, pour le même prix. De plus, ce sont des solutions tout en transparence et très liquides, ouvrant ainsi la possibilité d’incorporer des classes d’actifs variées, des styles d’investissement différents, mais aussi une vaste palette de secteurs et d’industries dans les portefeuilles.

Cependant, et malgré cette popularité grandissante, les ETFs sont encore mal appréhendés, notamment en termes de structure et de régulation, de performance par rapport à d’autres styles d’investissement, mais aussi concernant l’étendue de leurs opérations en Bourse.

Les équipes de SPDR, division ETF de State Street Global Advisors, proposent donc aux investisseurs une analyse des « 10 idées reçues sur les ETFs », permettant de mieux comprendre, voire même de déconstruire certains mythes à leur sujet, dont les plus communs sont les suivants :

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

1 - les ETFs sont similaires aux actions individuelles

2 - tous les ETFs répliquent leurs indices sous-jacents

3 - les ETFs ne sont pas adaptés à l’investissement de long-terme

4 - les ETFs sont une solution potentielle aux problèmes d’investissement

5 - les ETF peuvent avoir des tracking errors considérables

6 - acheter des  ETFs requiert une organisation spécifique

7 - les ETFs sont plus risqués que les fonds communs de placement

8 - les actions individuelles, les obligations et les fonds communs de placement affichent généralement de meilleurs résultats que les ETFs

9 - les ETFs sont moins chers que les fonds actifs, mais peuvent se révéler plus onéreux en raison des commissions de courtage

10 - le volume quotidien moyen est le seul indicateur à prendre en compte pour évaluer la liquidité d’un ETF


Accéder à l'analyse des
 « 10 idées reçues sur les ETFs », via ce lien

www.statestreet.com/

              

Lire la suite...


Articles en relation