Connexion
/ Inscription
Mon espace

Alors que la situation économique s’aggrave, les politiques temporisent

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Prévisions Saxo Bank pour le 1er trimestre 2013. 

Selon les analystes de la banque, l’impératif pour 2013 consistera à combler le gouffre énorme entre un système financier bien portant et une économie réelle qui peine à sortir la tête de l’eau. La tâche est bien plus ardue que ce que le consensus semble disposé à reconnaître.

Dans ce rapport, Saxo Bank évalue une croissance mondiale et américaine plus faible que celle annoncée par le consensus. Une position que les analystes expliquent par le manque de confiance parmi les PME américaines, un segment représentant 65% du marché de l’emploi et de la croissance aux Etats-Unis. Si le consensus pour le PIB au 1er trimestre 2013 est de +1,6%, Saxo Bank l’estime ainsi plus proche de +0,8%.

En Europe, les analystes de la banque estiment que cette année sera un test crucial pour l’implication de l’Allemagne dans le projet européen. Les allemands sont forcés, petit à petit, d’accepter la mutualisation de la dette, ce qui aura un impact important sur la notation de l’Allemagne ainsi que sur ses résultats à l’exportation. La banque prévoit que les taux de chômage importants associés à une croissance en berne, pousseront les pays d’Europe du sud à réclamer davantage de mesures de la part de la BCE. Des mesures sur le modèle de celles mises en place par la FED aux Etats-Unis. La BCE étant plutôt favorable à l’impression de monnaie, la Bundesbank allemande devrait se retrouver complètement isolée. Saxo Bank s’inquiète en outre du nombre grandissant de manquements aux règles du traité de l’Union Européenne, alors que le taux de chômage en Europe devrait continuer à croître dans les mois à venir. 

Concernant l’Asie, le regard de la banque se tourne en particulier vers la Chine. L’expérience économique de la Chine est maintenant vieille d’une génération, celle née en 1979. La prochaine étape pour le pays, loin d’être évidente, sera d’évoluer de la plus grande économie émergente du monde, à une superpuissance développée. Dans ses prévisions trimestrielles, Saxo Bank liste trois éléments clefs dont la Chine aura besoin pour effectuer cette transition :

- Une concurrence accrue pour réduire la corruption

- Un marché financier plus développé pour accueillir et stocker une richesse en augmentation. Et, plus important :

- Des programmes sociaux d’Etat étendus, en particulier pour la santé.

Tout cela facilitera le passage d’une économie ultra dépendante de ses infrastructures et exportations, à une économie équilibrée par la consommation domestique. Cela ne sera possible que si la propension des chinois à épargner diminue du fait d’une sécurité sociale plus efficace. Steen Jakobsen, économiste en chef de Saxo Bank, déclare : « Notre appel à soutenir les agents microéconomiques demeure notre principal message pour 2013. Les réponses macro à la crise, telles qu’imprimer davantage de monnaie, ne constituent pas une bonne solution. Pour autant, nous ne sommes pas si pessimistes en ce qui concerne 2013. Cette année sera une année de transition, avec l’acceptation progressive qu’il est temps d’essayer quelque chose de nouveau – et c’est une bonne chose. Tout le monde semble prêt au changement, mais quand donc les décideurs politiques vont-ils se réveiller ? »

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...