Connexion
/ Inscription
Mon espace

Pricing Power : " L'exemple italien"

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Point de vue de Gérard Moulin, gérant pôle action européenne chez Amplegest

L’Italie est le 2ème pays représenté dans le fonds Amplegest Pricing Power, certains dossiers étant portés depuis plusieurs années. Nous avons eu l’opportunité de rencontrer, le 14 septembre à Milan, Ivan Scalfarotto, le secrétaire d’Etat italien responsable de l’attractivité et de la  promotion de l’Italie dans le monde. Nous en revenons avec la conviction que tout est mis en œuvre chez nos amis transalpins pour que les sociétés italiennes mondialisées réussissent. Les barrières à l’entrée que ces sociétés peuvent ériger, condition de base pour partir à la conquête de leur marché, sont bien réelles. Or, c’est le premier critère de sélection des valeurs de notre fonds. Alors que le PIB italien est en baisse depuis 2010, la composante exportation est, quant à elle, en croissance de 4,8% et la tendance est à l’accélération. Au 1er semestre 2017, elle a atteint 8% !

Voici comment les différentes administrations épaulent leurs entreprises : prenons l’exemple de l’industrie agro-alimentaire, le secrétaire d’Etat nous a expliqué que, contrairement à la France qui dispose d’une force de frappe mondiale pour vendre ses produits alimentaires dans le monde par l’intermédiaire des hypermarchés Auchan, Carrefour ou Casino dont les rayons sont garnis de vins, de fromages ou autres, l’Italie, elle, ne dispose en rien d’un réseau comparable. Mais pour contrer les autres puissances de l’agro-alimentaire, ce ne sont pas moins de 385 actions qui ont été menées dans le monde par l’administration italienne dans le domaine de la promotion des produits italiens. Il peut s’agir d’opérations de conseil, de communication, d’entrainement, de road shows, de promotion de mesures fiscales.

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Partant avec un handicap certain, l’Italie est ainsi devenue le premier exportateur mondial de vin…. devant la France, avec plus de 200 appellations. Pour un secteur comme le luxe, il s’agit d’expliquer que le savoir-faire et la manufacture restent en Italie. Le groupe Brunello Cucinelli par exemple, dans le fonds depuis 4 ans, a construit son succès sur le thème de la recherche absolue de qualité, avec une production 100% italienne et artisanale. Le résultat peut être mesuré également par le rang qu’occupe l’Italie dans la production de biens d’équipement : deuxième exportateur en Europe, derrière l’Allemagne mais devant la France.

Une « patent box » italienne très profitable

Le potentiel futur de l’Italie, d’après Ivan Scalforatto, vient de l’émergence probable de 212 millions de « nouveaux riches » d’ici à 2021, dont 50% seront indiens ou chinois. Ce nouveau marché est un vrai relais de croissance pour les grandes marques italiennes.

Très concrètement, un certain nombre de sociétés du fonds ont déjà bénéficié de ces mesures. Prenons l’exemple de la « patent box », une sorte de super « crédit d’impôts recherche » qui consiste à protéger et faire fructifier les savoir-faire, promouvoir l’investissement et la recherche et développer les actifs intangibles (base client, valeur de la marque). Sont éligibles : les logiciels, les brevets, les savoir-faire industriels, le design, etc. Les heureuses élues (après sélection) bénéficient d’une réduction de 50% d’impôt sur les profits générés par les produits de licence issus des actifs intangibles. Des valeurs du fonds comme Ferragamo ou Campari en bénéficient déjà sur plusieurs exercices, d’autres comme Ferrari en bénéficieront l’année prochaine.

Le constat s’impose : l’Etat italien a mis en place une politique audacieuse et pro-entreprises, pour le plus grand bénéfice des titres transalpins du fonds Amplegest Pricing Power.    

http://www.amplegest.com/ 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...