Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Le lourd héritage de la crise financière

Pour marquer le 9ème anniversaire de la faillite de Lehman Brothers, élément déclencheur de la crise financière mondiale, Nick Clay, Gérant Actions Internationales de Newton IM (BNY Mellon IM) fait le point sur la trajectoire de la croissance économique dans le monde.

Près de 10 ans après les premières secousses de ce séisme mondial, il serait fort étonnant s’il n’y avait pas eu de nette amélioration dans la plupart des économies dans le monde.

Il est vrai que, en cette fin d’année 2017, une véritable reprise de l’activité économique se confirme : le redressement général de la zone euro, une région traumatisée encore récemment par la crise des dettes souveraines de l’été 2011, en est une bonne illustration, et ce rebond marqué a même dépassé les attentes de la plupart des observateurs.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Effet secondaire de la crise, le fardeau de l’endettement collectif n’a cessé d’augmenter dans le monde depuis 2008, en grande partie parce que les autorités ont décidé d’y répondre en assumant la charge d’un certain volume de passifs et d’engagements financiers en circulation. Il est aussi difficile de nier la réalité que l’activité économique à travers les grandes régions du monde semble extrêmement dépendante du crédit - et, de ce fait, peu solide dans la perspective des taux d’intérêt plus élevés, qui auraient dû normalement accompagner une reprise économique robuste comme celle-ci.

L’inégalité dans la répartition des gains et pertes économiques résultant de cette croissance alimentée par la dette devrait donner beaucoup de matière à réflexion aux opérateurs de marché. Cette situation a offert un terrain fertile à la montée des populismes, dont la marche en avant a été freinée par la victoire d’Emmanuel Macron à la présidentielle française en mai ainsi que par des défaites pour des formations populistes en Autriche, en Espagne et aux Pays-Bas, quoi que pas interrompue de manière définitive.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Les principaux risques qui guettent aujourd’hui la reprise économique mondiale comprennent, entre autres,
- l’ampleur de l’endettement public,
- le retour des politiques protectionnistes,
- le poids du crédit dans l’économie chinoise
- et la vulnérabilité des marchés émergents à la vigueur du dollar américain.

Ces risques, conjugués à la faiblesse générale de l’inflation, remettent en question la capacité des principales banques centrales du monde à opérer de vrais changements structurels au niveau économique.

Nous risquons de connaître de nouvelles périodes caractérisées par une croissance faible et des accès de volatilité, ce qui devrait inciter les investisseurs à éviter ces valeurs dont les valorisations se justifient uniquement grâce au soutien continu des prix des actifs financiers par les décideurs économiques.

http://www.newton.co.uk - http://www.bnymellon.com


     

 

Lire la suite...


Articles en relation