Connexion
/ Inscription
Mon espace

Expatriés à Shanghai : optimiser ses revenus et préparer sa retraite

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Le point avec Anne Ribes et Didier Bohm, consultants Equance à Shanghai.  

Avec plus de 25 000 expatriés, Shanghai attire les français de tous horizons. La jeunesse française y voit un tremplin pour leur carrière : faible chômage, souplesse du travail, salaire élevé, en particulier pour les profils informatiques très recherchés issus de la FrenchTech. Pour les multinationales, Shanghai fait figure de plaque tournante géographique pour accéder aux différents pays de la zone Asie-Pacifique - notamment l’Indonésie, le Japon, la Corée et à l’Australie. C’est pourquoi la ville est le siège de nombreuses entreprises françaises implantées en Asie. 

Présent depuis 10 années à Shanghai, Equance société de Conseil en Gestion Privée Internationale, accompagne cette population d’expatriés dans la gestion et la rentabilité de leur patrimoine. 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 



Construire sa retraite et celle de son conjoint

Concernant la retraite, les entreprises asiatiques permettent aux expatriés soit de cotiser sur place et de faire valoir leurs droits pour le régime de base en France, soit de percevoir cette cotisation sous forme de liquidités disponibles immédiatement. Beaucoup de jeunes expatriés, pessimistes à propos de leur future retraite française, choisissent cette seconde option, préférant investir leurs fonds propres et préparer eux-mêmes leur retraite. D’où la nécessité pour eux de se construire un patrimoine dès leur arrivée à Shanghai.
Les expatriés en couple rencontrent une autre problématique : celle de devoir protéger leur conjoint si celui-ci arrête de travailler le temps de l’expatriation. Ils sont à la recherche d’un investissement régulier, sur le long terme qui garantisse la constitution d’une retraite complémentaire pour leur conjoint en cas de séparation ou de décès.
Pour ces profils en quête d’une retraite confortable, pour eux ou leurs conjoints, 2 solutions sont en général très prisées : les SCPI, qui offrent, cette année encore, de très bons rendements et l’assurance-vie, privilégiée par les profils plus prudents. 

Réduire son assiette fiscale

Les salaires de certains professionnels et chefs d’entreprise de multinationales peuvent être très élevés à Shanghai d’où la volonté de ces derniers de réduire leur ISF. Ceux qui prévoient de revenir en France privilégient l’ouverture de contrats d’assurance-vie au Luxembourg. Ce placement permet aux souscripteurs, après 5 années d’expatriation, de bénéficier, dès leur retour en France et pendant 5 ans, d’une exonération sur l’ISF sur leur patrimoine situé à l’étranger.
Certains choisissent également d’investir dans la location meublée non professionnelle (LMNP) soit en direct soit par le biais de fonds dédiés, pour son impact sur l’impôt sur le revenu.  Cela, sans présumer de ce que seront les nouvelles dispositions de la Loi de Finance pour 2018, qui devraient être diffusées fin 2017.

https://www.equance.com/

 

Lire la suite...


Articles en relation